Version imprimable - Nouvelle fenêtre

À La Gorgue, l'EHPAD a fait peau neuve

Publié le 01 juin 2019 | Autonomie Handicap Seniors

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le Département favorise depuis 2015 des solutions innovantes permettant le maintien à domicile. Mais pour moderniser l'offre d'accueil et d'hébergement, le Nord poursuit en parallèle une politique volontariste d'aide à l'investissement des établissements sociaux et médico-sociaux. Reportage à l'EHPAD de La Gorgue.

Autonomie: le Nord investit pour les résidences d'accueil

En 2019, deux délibérations ont permis d'acter un soutien financier de 9,4 millions d'euros du Département pour des projets d'équipements portés par des EHPAD, des résidences autonomie ou des structures accueillant des Nordistes en situation de handicap.

Le financement des EHPAD

En plus du plan d'investissement en EHPAD, Le Département participe au financement des EHPAD de deux manières :

  • pour les résidents bénéficiant de l'aide sociale, le Département prend en charge le tarif "hébergement" qui comprend l’ensemble des prestations d’administration générale, d’accueil hôtelier, de restauration, de blanchisserie et d’animation de la vie sociale, non liées à la dépendance du résident. La somme est reversée directement à l'établissement.
  • Le tarif "dépendance", qui intègre l’ensemble des prestations d’aide et de surveillance, est pris en charge par le Département, sous la forme d'une dotation globale versée  à l'établissement.

 

Les dépenses liées aux soins sont prises en charge par l'Assurance Maladie.

Reste à la charge du résident le ticket modérateur, quels que soient ses revenus ou son degré de dépendance.

À l'entrée de l'établissement, un panneau indique les différentes ailes de la résidence. Chacune fait référence à un lieu de la ville de La Gorgue, pour donner des repères et créer la cohésion. 

C'est ainsi que la nouvelle résidence Beaupré a été pensée : un lieu de vie, avec des espaces de partage et de convivialité pour se retrouver et des ailes spécifiques pour respecter les besoins de certains. Comme le résume son directeur, Yvon Lemarquand : 

nous ne sommes pas dans un hôpital !

Le 2ème EHPAD passif de France

Ce nouveau bâtiment, Yvon Lemarquand y travaille depuis 8 ans. 

L'ancienne résidence datait de 1850. Malgré quelques travaux de rénovation, elle ne correspondait plus du tout aux besoins des personnes accueillies. Au delà des mises aux normes règlementaires, le directeur a souhaité s'inscrire dans une démarche environnementale d'envergure avec le soutien du Département, qui a investi 500 000 euros dans ce projet. Le bâtiment est autonome en énergie.

Nous utilisons l’énergie solaire pour alimenter la production d'eau chaude

explique Yvon Lemarquand. La réflexion a été poussée jusque dans les cuisines : les déchets alimentaires sont déshydratés et repartent dans le circuit de méthanisation. 

Par ailleurs, un soin tout particulier a été apporté au choix du mobilier, des couleurs et à la cuisine : les repas sont préparés avec des produits frais issus d'un approvisionnement local. 

L'établissement dispose également d'un Pôle d'Activités et de Soins Adaptés (PASA) et d'un espace snœzelen : un lieu de stimulation multsensorielle qui procure détente ou éveil.

Quant aux résidents, ils s'adaptent très bien à ce nouvel environnement, comme en témoignent Paulette et Casimir, 92 ans chacun et 67 ans de mariage. Inséparables, ils partagent l'une des 4 chambres communicantes disponibles de l'établissement. Elle est équipée d'un système domotique, qui permet de centraliser le contrôle du chauffage et des stores.  

Nous avons aménagé un coin salon dans cette pièce et notre chambre de l'autre côté. Retourner dans l'ancien bâtiment ? Ah non, on est bien ici ! 

Investir pour les murs et le confort des résidents

Si le Département du Nord encourage les solutions permettant dès que possible le maintien à domicile, l'exemple de l'EHPAD de La Gorgue rappelle que le Nord poursuit une politique active de soutien financier aux établissements sociaux et médico-sociaux qui en font la demande.

Deux délibérations ont permis en 2019 de soutenir des projets à hauteur de 9,4 millions d'euros au profit d'EHPAD, de résidences autonomie ou de gestionnaires de structures accueillant des Nordistes en situation de handicap.