Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Science Factor : un 1er prix pour les collégiens de Wallers

Publié le 22 mai 2019 | Collège Éducation

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Quatre élèves du collège Jean Moulin de Wallers ont remporté le premier prix national du concours Science Factor. Ils ont créé un prototype innovant qui permet aux particuliers d'être prévenus en cas d'inondation. Explications.

Ils ont travaillé sans compter leurs heures depuis septembre et la récompense est à la hauteur de leur investissement et de leur créativité : Enzo, Synwall, Jade et Lilou-Anne sont élèves en 4ème au collège Jean Moulin de Wallers et ils ont remporté le premier prix national, catégorie collège, du concours Science Factor 2019.

Leur idée ?

Nous avons été marqués par les images des inondations dans le Gard et nous avons décidé de créer un détecteur d'inondation qui permet de prévenir les gens avant que le niveau d'eau ne soit trop critique

explique Lilou-Anne.

Une majorité de filles

C'est leur professeur de Technologie, Grégory Beaucamps qui leur a parlé du concours Science Factor. Ils ont franchi le pas sans hésiter : 

Il fallait proposer une idée innovante, qui n'existe pas. Et présenter une équipe dans laquelle se trouve plus de la moitié de filles. Nous avions envie de participer à un concours, alors nous nous sommes lancés. C'était aussi une manière de valoriser notre collège

poursuit la jeune fille.

L'idée étant là, il a fallu qu'ils s'organisent :

J'ai créé le club "Science Factor" qui avait lieu pendant la pause méridienne. Chacun avait une tâche bien définie. Par exemple Synwall a soudé avec Jade, Lilou-Anne a réalisé la boîte 3D, Enzo a travaillé sur la programmation de l'application

raconte Grégory Beaucamps.

Enzo, Lilou-Anne, Jade et Synwall ont appris à travailler ensemble et la bonne entente au sein de leur groupe a contribué à faire la différence. Photos : Dominique Lampla.

In'Eau, comme "innovation" et "dans l'eau"

Rapidement, ils ont dû également produire une vidéo de présentation et trouver un nom pour leur projet :

Il s'appelle In'Eau, comme "innovation" et "dans l'eau"

traduisent les élèves.

Début janvier, ils apprennent qu'ils sont sélectionnés pour aller défendre leur projet à Paris, au ministère de l'Éducation Nationale. Dès lors, ils multiplient les heures pour que leur prototype soit prêt à fonctionner le jour J et se préparent à l'oral en intervenant devant les classes du collège et les professeurs.

Un accompagnement pendant quatre ans

Et ça a payé :

Ce qui a séduit le jury, c'est que nous avons présenté un projet abouti que nous avons réalisé entièrement, avec le soutien et les conseils de notre professeur

témoigne Enzo.

Ils sont allés au bout de leur démarche, ils ont acquis beaucoup d'aisance à l'oral et c'est une reconnaissance de leur travail au niveau national. 

se félicite Grégory Beaucamps, par ailleurs ravi qu'une majorité de filles se soient lancées dans ce projet.

Les lauréats ont reçu leur prix au FabLab de Béthune et vont désormais bénéficier d'un accompagnement de quatre ans au cours duquel ils vont travailler au développement de leur invention pour que In'Eau soit commercialisable.