Version imprimable - Nouvelle fenêtre

La qualité de vie des habitants frontaliers

Publié le 26 avril 2019

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Des dizaines de milliers de résidents français et belges traversent la frontière pour travailler, consommer, faire du tourisme, se divertir ou rendre visite à leurs proches. Le Département agit pour que les échanges dans l'espace transfrontalier se renforcent pour améliorer le bien-être de la population.

1. Enfance et jeunesse

Des collaborations entre le Département et ses partenaires belges permettront d’échanger entre professionnels sur les pratiques d’accompagnement social (prise en charge des situations dites complexes, dont pluri-handicap et troubles du comportement), la prévention de l’absentéisme et du décrochage scolaire, de la délinquance, des addictions et des phénomènes de radicalisation, ainsi que l’autonomie des jeunes majeurs issus de l’Aide Sociale à l’Enfance.

2. Éducation et collèges

Les jumelages et les échanges sont encouragés entre collèges nordistes et établissements scolaires belges et anglais, notamment au travers du Projet Éducatif Départemental du Collégien (PEDC). Des échanges sont également proposés autour d’expériences de lutte contre le gaspillage alimentaire et sur le déploiement des usages numériques. Le Conseil Départemental des Jeunes (CDJ), qui s’est déplacé à Bruxelles en 2018 pour une journée de découverte des institutions européennes, engage aussi des actions de coopération transfrontalière sur des thématiques variées (culture, sport…) avec ses homologues de Belgique.

Le micro projet-pilote TALATA illustre ce type de partenariat :

Micro projet-pilote TALATA

  • objectif : Développer l’apprentissage des langues nationales du territoire (le français et le néerlandais). Ce projet pilote transfrontalier Interreg IV jumelle 12 écoles et collèges wallons, picards, français du Nord et Flamands.
  • budget total : 30 500€ (30 500€ de FEDER)
  • durée : 1er janvier 2018 au 30 juin 2019

 

 

3. Insertion et emploi

Cette thématique comporte trois actions :

Vooruit / En avant

  • objectif : favoriser l’employabilité des allocataires du RSA nordistes et des jeunes demandeurs d’emploi wallons au sein des entreprises flamandes. La spécificité du projet tient à la recherche de solutions sur mesure pour chaque individu et par la mise en place de mesures d’accompagnement renforcé telles que le coaching culturo-linguistique et l’aide à la mobilité.
  • budget total : 1 164 321,02€ (582 160,50€ de FEDER)
  • durée : 1er janvier 2019 au 31 décembre 2021

 

Emploi sans frontières 

  • objectif : ouvrir le marché de l’emploi franco-belge et décloisonner le marché du travail transfrontalier en réduisant les obstacles à la mobilité.
  • budget total : 1 527 871,71€ (763 935,84 € de FEDER)
  • durée : 1er janvier 2016 au 31 décembre 2019

 

Compétences sans frontières 

  • Objectif : viser une meilleure adéquation entre l’offre et la demande sur le marché de l’emploi transfrontalier franco-belge. Son action se concentre sur les secteurs de l’agroalimentaire, le textile et les nouveaux matériaux, et l’éco-construction/rénovation.
  • budget total : 4 008 131,56€ (2 004 065,74 € de FEDER)
  • durée : 1er juillet 2016 au 30 juin 2020

 

4. Promotion de la santé

Cette thématique comporte deux actions :

AD’In (Alimentation Durable Inclusive)

  • objectif : créer une communauté transfrontalière de pratiques qui favorise l’accès des personnes fragilisées à une alimentation durable de qualité. 
  • budget total : 2 141 954,78 € (1 070 977,38 € de FEDER)
  • durée : 1er janvier 2016 au 31 décembre 2019

 

SBS (Step By Step)

  • objectif : Améliorer la santé et le bien-être mental et physique des hommes fragiles et/ou isolés vers une vie sociale active ou l’intégration du marché du travail, grâce en particulier à un nouveau modèle de prestation de services de santé (ateliers, formations…).
  • budget total : 4 356 677€ (2 614 006€ de FEDER)
  • durée : 13 juillet 2017 au 31 août 2021 

 

5. Personnes âgées et personnes en situation de handicap

Cette thématique comporte deux actions :

TICC (Transforming Integrated Care in the Community)

  • objectif : mieux coordonner l’offre sanitaire et médico-sociale et proposer de nouvelles réponses de soins et d’aide à domicile pour prévenir la dépendance des personnes âgées et vulnérables, en s’inspirant du modèle hollandais Buurtzorg.
  • budget total : 8 022 824€ (4 813 694€ de FEDER)
  • durée : 13 juillet 2017 au 31 août 2021

 

AP/Réseau Services (Accompagnement des Aidants-Proches de personnes âgées en perte d’autonomie)

  • objectif : Créer un réseau professionnel franco-belge spécialisé dans l'aide aux aidants de personnes âgées en perte d'autonomie vivant à domicile et offrir des services d'accompagnement de qualité aux aidants proches.
  • budget total : 562 016,23€ (281 008,11€ de FEDER)
  • durée : 1er janvier 2016 au 31 décembre 2019

 

6. Accès aux services au public

L’accès aux services au public est un enjeu majeur de qualité de vie pour les habitants de la région frontalière. Le Département cherche à développer l’information sur les services de part et d’autre de la frontière, notamment au sein des Maisons de Services au Public.

Deux projets participent à l’amélioration de l’accessibilité des services au public :

Partons 2.0 

  • objectif : développer des services au public innovants dans les zones rurales du territoire transfrontalier grâce à une meilleure implication des citoyens.   
  • budget total : 2 247 715,90 € (1 236 243,7€ de FEDER)
  • durée : 1er octobre 2016 au 30 septembre 2020

 

ALARM 

  • objectif : mettre en place une gestion intégrée des risques (naturels, technologiques et humains) de part et d’autre de la frontière, en créant notamment : une plate-forme d’échange d’informations commune afin de développer une coopération opérationnelle "au quotidien" entre les sapeurs-pompiers français et belges, et une cartographie des risques transfrontaliers.
  • budget total : 2 868 758€ (1 434 379€ de FEDER)
  • durée totale : 1er octobre 2016 au 30 septembre 2020