Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Trélon : les projets d'aménagement envoient du bois !

Publié le 07 mai 2019 | Solidarité entre les territoires

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

À Trélon dans l'Avesnois, les projets d'aménagement font la part belle aux matériaux écologiques et locaux. Exemple avec la construction du restaurant scolaire en ossature bois, subventionnée par le Département dans le cadre de sa politique d'aide aux villages et bourgs.

Une construction réalisée avec le soutien du Département

542 725€ HT : c'est le montant des travaux. S'inscrivant dans un projet ADVB (Aide Départementale aux Villages et Bourgs), cette rénovation a été financée par le Département à hauteur de 43 % soit 233 372€ HT.

Les autres articles

À deux pas de l'école primaire, le futur restaurant a déjà fière allure avec sa structure en bois.

Actuellement les élèves déjeunent à 500 m. de là, dans un bâtiment qui n'est plus adapté à leurs besoins. Le trajet aller-retour de 40 minutes ne leur permet pas de profiter pleinement de leur pause méridienne.

Nous souhaitions offrir aux enfants et au personnel un cadre sécurisé et agréable pour le déjeuner et les activités périscolaires

précise Véronique Pamart, directrice générale des services de la commune de Trélon. 

Le nouveau self-service, qui ouvrira ses portes à la rentrée, offrira près de 100 repas quotidiens. Il sera directement accessible depuis la cour de l'école et privilégiera l'approvisionnement en circuit court. 

Ce projet, qui a bénéficié du soutien de la région Hauts-de-France et de l'État, a été financé à hauteur de 43% par le Département. 

 

Des essences de bois local

Afin d'offrir le maximum de confort, la construction prévoit un éclairage naturel par de larges baies vitrées, une toiture végétalisée et met le bois à l'honneur. Mais pas n'importe quel bois :

nous avons fait le choix du local

affirme François Louvegnies, maire de la commune de 2900 habitants.

Le bardage est en aulne de Thiérache, les poutres en chêne et la charpente en peuplier. Le plus souvent, les bois utilisés pour la charpente sont des résineux d'importation

poursuit le maire.

Le peuplier, présent dans la région Hauts-de-France, peut tout à fait les remplacer, une fois travaillé.

L'objectif est ainsi d'encourager le développement de la filière bois sur place :

Le Nord est peut-être le plus petit département forestier de France mais c'est le 3ème consommateur de bois. Or l'Avesnois compte 23% de boisement

complète-t-il. 

Outre ses qualités esthétiques, le bois est un excellent isolant thermique et phonique. La fibre de bois remplace ici la laine de verre.  


 François Louvegnies, maire de Trélon, avec les ouvriers du chantier.

D'autres projets à l'étude

L'actuelle cantine, située à proximité de l'école maternelle et de la maison de santé où sont installés les services de la PMI (Protection Maternelle et Infantile), sera réaménagée en micro-crèche. 

Nul doute que le bois local y trouvera sa place, comme ce sera le cas dans les deux autres projets en cours d'étude par la commune :

nous prévoyons la réalisation d'une nouvelle caserne de gendarmerie et la construction d'un lotissement de 20 logements rattachés à la maison de retraite, le tout avec les essences de bois local

indique François Louvegnies.