Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Rencontre avec Albin de la Simone

Culture

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Rencontre avec l'auteur-compositeur-interprète Albin de la Simone qui a emménagé à la Villa Marguerite Yourcenar à Saint-Jans-Cappel pour une résidence d'artiste du 1er au 11 avril 2019. L'occasion de découvrir également ses talents de dessinateur au travers d'une exposition de 30 de ses œuvres.


Transcription texuelle :

[Albin de la Simone chante] Je ne sais pas pourquoi, pas encore, pas encore, mais tu vois, j'ai changé, j'ai changé, j'ai changé... Ne t'inquiète pas.

[Rencontre avec Albin de la Simone, en résidence d’artiste à la villa Yourcenar du 1er au 11 avril 2019] Je suis invité à résider dans la villa de Marguerite Yourcenar pour écrire en fait. Donc voilà, la villa s'ouvre aux auteurs de chansons et je suis le premier auteur de chansons invité à écrire ici. J'avais vraiment besoin de calme et d'isolement pour réussir à atteindre un degré d'introspection qui me permet d'écrire. Donc, l'invitation ici était vraiment une sorte de bénédiction parce que ça tombe vraiment bien et c'est vraiment exactement le moment et ce dont j'ai besoin.

Le lieu est pas choisi au hasard, il y a une résonance vraiment particulière qui est incroyable. Mon père a travaillé il y a 25 ans jusqu'à je ne sais pas exactement quand, au Département du Nord, à la Culture et il a été parmi ceux qui ont été à l'initiative du fait que la villa du Mont Noir, à l'époque ça s'appelait comme ça, soit un lieu de résidence et c'est un endroit qui est, du coup, très habité par la présence de mon père. D'abord ça me touche beaucoup mais c'est très intéressant dans l'idée de chercher l'inspiration, d'être dans un lieu comme ça qui me raccroche à mon père.

Alors oui, l'exposition qui est autour de moi : j'ai fait un genre de reportage sur la tournée en une cinquantaine de dessins. Ici, il y en a une trentaine qui sont exposés. C'est donc des dessins avec à chaque fois un titre ou un petit texte ou un long texte pour raconter l'image.

Je ne connaissais pas les deux autres résidents qui sont ici, qui se révèlent passionnants et très sympas. On est très indépendant chacun, chacun à son rythme mais 19 h 30, c'est le dîner et on dîne ensemble. Donc, on passe tous les jours un moment, une heure une bonne heure, à parler ensemble en anglais avec chacun son accent puisque Gouzel est russe et Abdelaziz et soudanais. Je vois bien que tous les trois, on est chacun vraiment dans son monde et qu'on est content de pouvoir se parler. Faudra voir dans deux semaines, un mois, si quelque chose réapparaît.

Je sais que la villa donc dépend du Département du Nord que je remercie parce que voilà, vraiment, sincèrement, c'est un vrai une vraie aide. C'est ça aider des artistes. Il y a quelque chose de très fort et de très inspirant dans cet endroit, l'endroit est plus que de l'argent, c'est un lieu, c'est une aspiration forte. Voilà, donc vraiment merci.

[Musique]

 

Images : Robert Duprez

Montage : Olivier Douay

Direction de la Communication / Avril 2019