Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Retour à l'emploi : réussir sans attendre !

Solidarités

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Grâce à la Maison Départementale Insertion et Emploi, les allocataires du RSA bénéficient d'une orientation "à la carte" et d'un accompagnement adapté, personnalisé et régulier pour retrouver rapidement un emploi.


[Musique]

[Voix off] Kamel TALEB a fait sa demande de RSA, il y a à peine quinze jours. Aujourd'hui, il a rendez-vous avec une chargée d'orientation à la Maison Départementale Insertion et Emploi.

[Musique]

[L'agent d'accueil] Monsieur TALEB, vous avez rendez-vous ?

[Voix off] L'objectif de ce premier contact : définir l'accompagnement le plus adapté.

[Frédéric HERMANT, Responsable de la Maison Départementale Insertion et Emploi à Roubaix] En fonction de sa situation, la personne sera orientée soit sur l'insertion professionnelle à Pôle emploi, dispositif IOD (Interventions sur les Offres et les Demandes), le PLIE (Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi) ou alors des coachs en interne puisque nous avons cinq coachs emploi qui vont effectivement aider ces personnes à retrouver un travail rapidement.

[Chargée d'orientation] Donc Monsieur TALEB, suite aux échanges qu'on vient d'avoir et à votre situation, je vais vous orienter vers un coach emploi d'accord qui va vous accompagner pendant trois mois. Donc, il vous verra une fois par semaine, d'accord, pour travailler avec vous votre insertion professionnelle.

[Voix off] Pour les personnes plus éloignées du marché du travail, l'insertion sociale complète toujours cette nouvelle offre départementale afin de ne laisser personne sur le bord de la route. Mais l'idée est bien d'aller plus vite.

[Doriane BÉCUE, Vice-Présidente du Département du Nord Insertion et Retour à l'Emploi] Nous, ce que l'on souhaite en tant que Département du Nord c'est lutter contre la précarité. Quand vous touchez moins de 600 euros par mois c'est difficile pour vivre. Donc là, le fait d'aller plus vite, c'est apporter des réponses très rapidement aux personnes qui souhaitent retrouver un travail.

[Voix off] Nous retrouvons Kamel TALEB une semaine plus tard pour le début du coaching. Après un travail sur le CV et sur ses compétences, il est temps de candidater en ligne sur une première offre repérée par la plateforme emploi.

[Emmanuelle GAY, Coach Emploi à la Maison Départementale Insertion et Emploi Roubaix] Mon rôle en tant que coach ici est de recevoir des allocataires RSA qui nous sont orientés par nos collègues chargés d'orientation, pour leur proposer sur une période de trois mois des rendez-vous réguliers une fois par semaine, parfois plus en fonction des événements que les gens peuvent rencontrer. L'accompagnement que nous proposons ici est à la carte. Il est déterminé avec l'allocataire lors du premier rendez-vous où la personne à l'occasion d'exprimer ses besoins et pourra s'agir de travailler sur les techniques de recherche d'emploi : CV, lettre de motivation ou autres, ou plus simplement de faire des propositions d'offre concrète d'emploi en lien avec la plateforme du Département ou préparer les futurs entretiens. L'idée étant de leur permettre un retour rapide à un emploi pérenne.

[Le Coach Emploi] Donc, j'ai aussi précisé que vous êtes totalement bilingue, que vous maîtrisez l'anglais.

[Kamel TALEB] Oui, je maîtrise l'anglais, je maîtrise le français. C'est vraiment rassurant, c'est vraiment rassurant d'avoir trouvé quelque chose qui fait avancer les jeunes, ça fait avancer pas mal de gens qui veulent travailler. C'est vraiment quelque chose de bien.

[Le journaliste] Vous le voyez, à travers le coaching mis en place au sein de ces maisons départementales et grâce à l'implication de tous les partenaires du Département, de nombreux Nordistes retrouvent progressivement le chemin de l'emploi, que ce soit à travers une formation ou un contrat de travail. Autant de parcours réussis grâce à ce nouvel accompagnement.

[Musique]

[Rose MESSANGA, Auxiliaire de vie] Grâce à ce parcours, aujourd'hui je travaille en tant qu'auxiliaire de vie. J'aime beaucoup mon métier et je suis très bien. Ça se passe très très bien pour moi. J'ai signé un CDI.

[Ali BENOUADEN, Gérant Boulangerie-Pâtisserie] L'accompagnement du référent m'a beaucoup aidé à trouver des stages parce que c'est vraiment pas évident. Donc là, c'est vrai, souvent il me remontait le moral en me donnant des contacts.

[Emiléna QUESNE, Service Client Kbane] Aujourd'hui, j'ai retrouvé une vie active. J'ai voilà j'ai été toute seule à la maison assez, assez, enfin beaucoup de solitude et maintenant j'ai plein de collègues. Je me fais même des amis et je pars au travail avec plaisir. Quand je touche mon argent, je suis vraiment fière de moi.

[Alassane SYLLA, Cariste] Ils m'ont aidé à trouver une formation. Ils m'ont aidé à me préparer jusqu'à l'obtention de mes CACES (Certificat d'Aptitude pour la Conduite En Sécurité). Et c'est grâce à eux en fait que je suis là aujourd'hui. J'ai un emploi et je peux dire grand merci à l'école de la deuxième chance et le Département.

[Chloé ROSSIGLIONE, Auxiliaire de vie] Je suis en formation et je passe bientôt mes examens. Alors je croise les doigts et je remercie cette entreprise qui m'a bien accueillie et j'aimerais beaucoup avoir ce CDI derrière. Ça m'a permis d'avoir un objectif dans ma vie et de savoir pourquoi je me réveille tous les matins.

[Musique]