Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Les collégiens tous artistes à Chasse Royale

Publié le 25 mars 2019 | Culture Sport

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le collège Chasse Royale à Valenciennes accueille des résidences d'artistes depuis janvier grâce au dispositif initié par le Département du Nord. Une démarche expérimentale qui sera reconduite à la rentrée et à laquelle les écoles du secteur ont été associées.

Les autres articles

Ça change de ce qu'on fait d'habitude ! Et en me portant volontaire, j'espère donner envie aux autres de se lancer

témoigne Clara. Cette élève de 3ème vient de vivre une curieuse expérience artistique. Guidée par le plasticien Fred Martin, elle a plongé doucement son visage, préalablement protégé par une couche d'huile, dans un bac contenant de l'argile lissé pour y laisser son empreinte. Elle a ainsi réalisé son "baptême de terre".

La démarche surprend forcément, et ne laisse personne indifférent. Lorsque son visage réapparaît, quelques toutes petites secondes plus tard, sa classe l'applaudit. 

L'artiste enfonce doucement le visage de l'élève dans l'argile afin que la terre prenne l'empreinte de son visage.

 

Le corps utilisé comme matériau

Cet atelier est proposé à l'ensemble des collégiens dans le cadre de l'expérimentation "Résidences d'artistes au collège". Pour y participer, l'établissement a répondu à un appel à projet du Département du Nord et a organisé deux temps forts autour de la relation au corps à travers la production artistique :

Nous avons fait le choix du corps comme outil de création pour que les élèves soient partie prenante des œuvres

confie Marjorie Floers, professeur d'arts plastiques au collège Chasse Royale.

Le premier, a mêlé musique et peinture, chaque art s'inspirant de l'autre. Il a été animé en janvier par Patricia-Jeanne Delmotte, peintre et Stefan Orins, pianiste.

Avec eux, les élèves du collège et des classes de CM2 du secteur ont produit des toiles dans le temps et l'espace de l'improvisation. Lors de l'exposition qui a suivi, les visiteurs ont pu profiter d'un concert visuel appelé "Bonheur temporaire", assuré par les deux artistes. 

Stefan Orins et Patricia-Jeanne Delmotte ont proposé une improvisation piano/peinture lors de l'exposition des œuvres réalisées par les collégiens.

Le second, "baptême de terre" a débuté en février avec Fred Martin et prendra fin le 4 avril à l'occasion d'une exposition des visages moulés dans l'argile. Chaque participant a été photographié et son portrait sera affiché dans les rues du quartier afin d'inciter les habitants à venir la découvrir. 

 

Un nouvel appel à projets pour la rentrée prochaine

Un temps de médiation a également été mis en place pour les élèves du collège et des écoles du secteur avec Fred Martin afin qu'il explique son travail :

Ces résidences apportent une ouverture culturelle dans notre établissement et favorisent le partage d'expérience avec les artistes

explique Hervé Legrand, le principal du collège.

Ce qui m'intéresse, c'est de leur apporter un autre regard sur l'art. C'est aussi de leur montrer qu'avec peu de moyens et leur participation, on peut créer de belles choses

confirme Fred Martin.

C'est impressionnant ! On laisse une empreinte de nous que l'on choisit

conclut Kamel, élève en 3ème SEGPA (Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté), et qui n'a pas hésité à garder ses lunettes dont il se défait rarement.

Cette expérimentation des résidences d'artistes a également été menée dans d'autres établissements du Département autour de la création vidéo, théâtrale, des arts du cirque, de l'écriture... Son succès conduit le Département à renouveler ce dispositif à la rentrée 2019 sous la forme d'un appel à projets unique pour les collèges et les artistes.

Ceci, afin de favoriser la co-construction des projets tout en bénéficiant d'un accompagnement en ingénierie des services du Département.

 

Photos : Cédric Arnould et Dominique Lampla