Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Paris-Roubaix, un enfer bien pavé

Publié le 04 mars 2019 | Culture Sport

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le 14 avril prochain, c’est Paris-Roubaix. Pour préparer l’événement, les agents du Département bichonnent une nouvelle fois les pavés sur le secteur de Tilloy-lez-Marchiennes…

Elles ont jusqu’au 22 mars 2019 pour achever la réfection de 250 mètres de pavés entre Tilloy-lez-Marchiennes, Beuvry et Sars-et-Rosières, sur la D158 B. Après, les coureurs du Paris-Roubaix prendront possession des lieux pour de nombreuses reconnaissances.

Pour ce faire, les équipes du Département se plient en quatre, au propre comme au figuré, pour rendre carrossable une partie de ce tronçon fort dégradé.

Ces travaux entrent dans le cadre d’un plan pluriannuel d’entretien qui doit tenir compte à la fois de l’activité des agriculteurs et du passage de Paris-Roubaix

explique Christian Laby, responsable d’équipe à l’agence routière du Pévèle-Hainaut.

Un travail méticuleux

Les pavés sont replacés un à un par les agents du Département. Photo Arnaud Raes.

Ces pavés, qui datent de 1860 environ, sont en forme de "tête de mort" et doivent être enlevés délicatement avant d’être replacés un à un avec un nouveau mélange de sable et de ciment. Un travail méticuleux, comme en témoigne Dimitri Boniface, agent d’exploitation :

Tous les agents sont volontaires pour ce travail qui change de l’ordinaire et qui est très valorisant car on voit tout de suite le résultat !De son côté, Christian Laby estime que

Pour les coureurs, ce sera du luxe ! 

En effet, la route ainsi rénovée, respectant un profil convexe afin de mieux faire ruisseler l’eau, va bien tenir 50 ans !