Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Paroles d'élu.e : Doriane Bécue (2019)

Solidarités

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le Département du Nord déploie dès 2019 une nouvelle stratégie pour renforcer son offre d'insertion professionnelle. Nous faisons le point avec Doriane Bécue, Vice-présidente en charge de l'insertion et du retour à l'emploi sur plusieurs dispositifs innovants.


Transcription textuelle :

 

[Musique]  

[Journaliste] Qu’est-ce qui change cette année ?

[Doriane BÉCUE, vice-présidente chargée de l’insertion et du retour à l’emploi] Très concrètement : je suis allocataire RSA, je fais ma demande d'allocation par Internet, je suis reçu(e) en moins d'un mois, donc le plus vite possible avant même de toucher mon premier mois de RSA, et là je suis vu(e) donc j'ai un entretien physique, ce qui n'existait pas auparavant, avec un agent du Département où on va évaluer ma situation, et on va m'orienter très vite donc vers différents opérateurs.

Ça veut dire que je suis vu(e) une première fois, et en sortant du rendez-vous j'ai déjà mon prochain rendez-vous avec quelqu'un qui va m'accompagner sur  le retour à l'emploi. Nous ce que l'on souhaite en tant que Département du Nord, c'est lutter contre la précarité : quand vous touchez moins de 600 euros par mois c'est difficile pour vivre, donc là le fait d'aller plus vite, c'est apporter des réponses très rapidement aux personnes qui souhaitent  retrouver un travail.  

[Musique]  

[Journaliste] Certains allocataires seront suivis par un coach emploi. Pourquoi ?

[Doriane BÉCUE] L'idée, c'est d'être vu par un coach toutes les semaines minimum, puisque ça  peut être même plusieurs fois par semaine pendant trois mois - et ça bien évidemment c'est en lien aussi avec nos plateformes de l'emploi que le Département a mis en place depuis 2015, l'idée c'est vraiment coacher les gens sur les savoirs-être, sur le CV, faire en sorte qu'ils puissent retrouver un travail et en même temps, nous Département travailler avec les  entreprises pour sourcer les offres d'emploi, et mettre les deux en relation.

Vous savez que le Département possède 8 Directions territoriales, l'idée, c'est que sur chaque Direction territoriale, on puisse avoir une Maison Départementale de l'Insertion et de l'Emploi, où on aura donc notre système d'orientation où les gens seront vus en moins d'un mois, et également le coach emploi.  

Information visuelle : MDIE maison départementale insertion emploi

[Musique]  

[Journaliste] Et pour les allocataires plus éloignés de l’emploi ?

[Doriane BÉCUE] Le Département a investi 75 millions d'euros sur trois ans, avec un appel à  projets où l'on a des partenaires, des CCAS, des associations qui accompagnent les  allocataires RSA sur le retour à l'emploi, mais également sur les difficultés sociales, le fait de trouver un logement, sur les problématiques de santé. Bien évidemment, le Département n'oublie personne. L'idée, c'est vraiment qu'on puisse apporter la meilleure réponse en  fonction de la situation de l'allocataire.  

[Musique]   

[Journaliste] Qui finance ce dispositif ?

[Doriane BÉCUE] Nous venons de contractualiser avec l'État sur la lutte contre la pauvreté.  Le Département a fait le choix dans cette stratégie de mettre 25 millions d'euros de sa poche et l'État met également 25 millions d'euros, donc c'est 50 millions d'euros exactement sur trois ans qui seront dédiés alors à la prévention, donc avec les problématiques enfance et sur l'Insertion.  

[Musique]

 

Images : Mourit Raki / Philippe Houzé

Montage : Olivier Douay

Journaliste : Pierre-François Decourcelle

Direction de la Communication / Janvier 2019