Version imprimable - Nouvelle fenêtre

La Coloc’ de Joséphine, tremplin vers l’autonomie

Publié le 18 janvier 2019 | Autonomie Handicap Seniors

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

En octobre 2018, l’association Handélice, à Fresnes-sur-Escaut, a ouvert la Coloc’ de Joséphine, une résidence partagée qui permet à 6 jeunes adultes en situation de handicap de vivre ensemble, mais aussi et surtout de devenir autonomes.

Les autres articles

Joséphine, mais aussi Ludivine, José, Khedidja et les autres, vivent sous le même toit. Un toit rassurant et protecteur. Celui de la Coloc’ de Joséphine, une résidence partagée qui a ouvert ses portes en octobre 2018 à Fresnes-sur-Escaut, par la volonté de Jean-Yves et Valérie Sybille, responsables de l’association Handélice.

Mais qui est Joséphine ? Joséphine est la fille de Jean-Yves et Valérie. En situation de handicap psychique, elle déclara un jour à sa mère :

Je veux avoir mon chez moi, vivre en foyer !

C’est-à-dire, prendre son indépendance… Au grand dam de Valérie :

On s’est dit qu’elle n’était pas heureuse à la maison, mais ce n’était pas cela. Elle voulait juste être autonome ! Mais rien ne correspondait à son handicap, ou alors, les listes d’attente étaient très longues. Alors, avec mon mari, on a décidé de créer notre propre structure d’accueil. 

Ainsi est née la Coloc’ de Joséphine. Installée dans une maison de maître appartenant à la famille, elle accueille 6 jeunes d’une vingtaine d’années.

Autonomes la plupart du temps, ils sont néanmoins épaulés par des bénévoles de l’association et des professionnels de l'ADHAP pour mieux appréhender les gestes du quotidien.

Transition vers l’autonomie

Nous assurons à ces jeunes une transition vers l’autonomie, une dernière étape avant qu’ils ne prennent vraiment leur envol. Pour eux, l’objectif est de savoir faire la vaisselle, ranger, faire le ménage, les courses, la cuisine, gérer un budget, bref, maîtriser tous les gestes du quotidien. Nous construisons l’inclusion explique Jean-Yves Sybille, président de Handélice.

La plupart ont un emploi, passent le permis, et deux d’entre eux préparent un dossier de validation des acquis par l’expérience

ajoute Valérie Sybille.

C’est un superbe projet soutenu par le Département qui souhaite développer au maximum ce type de logements adapté à chaque situation. Dans le domaine de l’inclusion, c’est un véritable changement de culture, qui permet aux personnes en situation de handicap d'avoir une vie de citoyen à part entière

a commenté de son côté Geneviève Mannarino, vice-présidente du Département en charge de l’Autonomie, lors de l'inauguration de la Coloc', le 24 avril 2019.

Le Département accompagne actuellement 26 projets de ce type qui permettent l'accueil personnalisé de plus de 300 personnes.