Version imprimable - Nouvelle fenêtre

À l'école des sapeurs-pompiers

Publié le 25 janvier 2019 | Collège Éducation

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

En parallèle de leur cursus scolaire, 662 jeunes Nordistes suivent actuellement la formation Jeunes Sapeurs-Pompiers (JSP). Rencontre avec les jeunes du centre d'incendie et de secours de Seclin et leurs formateurs.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez devenir Jeune Sapeur-Pompier ?

Rendez-vous sur le site du SDIS59

Pour faire connaitre la formation Jeunes Sapeurs-Pompiers (JSP), les pompiers interviennent dans les collèges, participent aux forums des métiers ou font de l'affichage. Le bouche-à-oreille fait le reste et ce ne sont pas les candidats qui manquent ! En 2018, 80 collégiens ont postulé pour la formation JSP dispensée au Centre d'Incendie et de Secours (CIS) de Seclin .... pour 21 places à pourvoir.

Une formation exigeante

La sélection est rigoureuse : elle prend en compte les résultats scolaires des candidats, leur réussite à une série d'épreuves spécifiques (épreuves écrites en français et maths, épreuve de sport) mais aussi, bien sûr, leur motivation. Car la formation, dispensée bénévolement par les sapeurs-pompiers qui le souhaitent, est exigeante et chronophage.

Les JSP viennent au CIS une demi-journée par semaine, généralement le week-end. 

Il faut être organisé et rigoureux dès le départ sinon, c'est foutu ! Il vaut mieux aussi être bon élève car on ne doit pas laisser tomber le collège pour les pompiers, et inversement. Il faut être capable de faire les deux en même temps, et de le faire bien

témoignent des collégiennes en première année de formation JSP.

Une école de la citoyenneté

La formation JSP a pour principaux objectifs :

  • l'apprentissage de valeurs citoyennes d'engagement, de solidarité et d'éthique,
  • l'acquisition des savoir-faire et savoir-être nécessaires à un futur sapeur-pompier volontaire ou professionnel,
  • la sensibilisation aux risques afin que les jeunes deviennent acteurs de leur propre sécurité et de celle des autres.

 

La première année de JSP comporte beaucoup de cours théoriques. Puis au fil des 4 années de formation, la pratique prend de plus en plus de place.

 

Chaque année de formation est validée par le passage d'un examen théorique et pratique. Objectif final : le brevet national de jeune sapeur-pompier !

Aujourd'hui, 24,74% des effectifs des JSP sont des filles, une proportion en légère augmentation. Le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) du Nord encourage l’accès des femmes aux rangs des sapeurs-pompiers professionnels et volontaires, et les sections de JSP ont été sensibilisées à cette action.

Une histoire de passion

Au sergent Valentin Gaci, président de la section JSP Antoine Breux à Seclin, et à ses collègues, les JSP confient leur rêve : devenir sapeur-pompier volontaire ou professionnel.

J'ai toujours été en admiration devant les pompiers et j'ai toujours voulu savoir ce qu'il y a derrière leurs interventions. Je veux être pompier professionnel pour être dans l'action, sur le terrain, consciente du danger mais sans m'arrêter au premier petit souci

explique Victoria Ledet, élève JSP en classe de 5ème.

Et du côté des encadrants qui prennent de leur temps pour former les jeunes au métier, on sent que la passion est intacte aussi. Le sapeur Dylan Degardin est formateur au CIS de Seclin :

J'ai moi-même été JSP, alors ça me tient à cœur d'être là pour ces jeunes. Je suis passionné et j'adore transmettre.

Une transmission importante pour le capitaine Rémy Marhem, responsable du service communication du SDIS 59, qui estime que

ces sections contribuent, par les vocations créées, à la pérennité du système français de sécurité civile.

Photos: Ph. Houzé