Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Le Douaisis a sa Maison de l'insertion et de l'emploi

Publié le 27 juin 2019 | Insertion Emploi

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

La Maison Départementale Insertion et Emploi (MDIE) de Douai a été inaugurée ce jeudi 27 juin. C'est la 4ème qui ouvre ses portes après Lille, Roubaix et Cambrai. Tout le département sera couvert d'ici la fin de l'année avec 7 maisons déployées dans le cadre du dispositif Réussir sans attendre, pour favoriser le retour à l'emploi des allocataires du RSA.

Le chiffre

53%

des allocataires coachés par le Maison départementale Insertion et Emploi de Roubaix ont déjà retrouvé une activité, emploi ou formation !

Infographie coach emploi

L'État et le Département conjuguent leurs efforts

La nouvelle stratégie Réussir sans attendre est financée dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté, pour lequel le Département du Nord a contractualisé avec l'État fin décembre. 50 millions d'euros seront investis à part égale sur 3 ans. D'autres mesures sont concernées en matière de soutien aux familles et d'aide à la jeunesse.

Vidéos

Premier Département à s'être engagé dans la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, le Département du Nord inaugure ce jeudi 27 juin une 4ème Maison départementale Insertion et Emploi (MDIE) à Douai.

Des résultats positifs

Quatre Maisons départementale Insertion et Emploi sont déjà actives à Roubaix, Lille, Cambrai et Douai. Trois autres MDIE ouvriront dans les prochains mois à Valenciennes, Dunkerque et Maubeuge, sans oublier les permanences locales. Ces lieux constituent le coeur de la nouvelle stratégie Réussir sans attendre déployée par le Département.

D'ici la fin de l'année, le Département sera couvert par 7 MDIE à Lille, Roubaix, Douai, Valenciennes, Cambrai, Maubeuge et Dunkerque.

À Roubaix, où la MDIE a ouvert en févier, les premiers chiffres sont très encourageants puisque depuis le 7 février, 115 allocataires ont été suivis en coaching et 60 ont déja retrouvé une activité. 

Réussir sans attendre

L'objectif du Département est de mettre en oeuvre toutes les conditions pour favoriser le retour à l'emploi des allocataires du RSA, grâce à un accompagnement personnalisé et renforcé.

Désormais, chaque Nordiste qui finalise une demande de RSA, Revenu de Solidarité Active, est reçu dans les 15 jours pour un entretien d'orientation.

Ces rendez-vous ont lieu dans l'une des 7 Maisons départementale Insertion et Emploi.

En agissant plus vite, nous souhaitons maximiser les chances de retrouver un emploi ou une formation pour ces personnes qui se retrouvent en difficulté

explicite Doriane Bécue, Vice-présidente du Département du Nord en charge de l'Insertion et du Retour à l'emploi.

MDIER RoubaixLa Maison départementale Insertion et Emploi de Roubaix ouvrira ses portes au public fin janvier. Photo: Philippe Houzé

En fonction des besoins qui sont identifiés, trois parcours peuvent être proposés.

1- Coach'emploi

Coach'emploi prévoit un suivi régulier, avec un rendez-vous par semaine pendant trois mois. Les coachs -une cinquantaine sur le territoire- accompagneront les allocataires les plus mobilisés de manière intensive vers le marché du travail, en travaillant par exemple sur le CV, les techniques d'entretien ou sur la levée des différents freins à l'embauche.

Nous avons aussi renforcé les moyens humains au sein des plateformes emploi qui collectent les offres auprès des entreprises

poursuit Doriane Bécue.

2- Les partenaires

D'autres profils seront orientés vers Pôle Emploi, dans le cadre d'un partenariat renouvelé, ou vers un partenaire du Département financé dans le cadre de l'appel à projets 2019-2021.

3- L'Initiative Emploi pour les Jeunes (IEJ)

Cet autre parcours s'adresse aux allocataires du RSA âgés de 25 à 30 ans.

Une équipe de 19 personnes est constituée grâce au soutien financier de la Région Hauts-de-France, afin d'accompagner spécifiquement la cible des "NEET": ces jeunes qui ne sont ni étudiant, ni employé, ni stagiaire.

Un accompagnement intensif de 4 mois leur sera proposé pour aboutir à un contrat, un stage, une formation ou une reprise d'étude. Cet accompagnement pourra se poursuivre dans les mois qui suivent la sortie du dispositif.