Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Valenciennes : la salle de sports des Cheminots sort de terre

Publié le 19 décembre 2018 | Solidarité entre les territoires

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Entreprise début 2018, la construction de la salle de sports des Cheminots à Valenciennes va bon train. Elle n’aurait pu voir le jour sans l’aide du Département du Nord qui a versé un million d’euros pour sa réalisation.

Les autres articles

Située dans le quartier Saint-Waast à Valenciennes, juste derrière le centre hospitalier, une grande salle de sports, la salle des Cheminots, est en train de voir le jour et devrait être achevée fin avril 2019.

Cette salle est, selon les riverains et usagers, attendue depuis plus de 20 ans.

Mais elle a un coût : 2,6 millions d’euros, et même 4,1 millions, si l’on intègre également la réalisation d’un magnifique terrain de foot synthétique pour le club local qui compte 170 licenciés.

Au moins 1 600 heures d’insertion

C’est pourquoi, le Département est venu en aide à la ville de Valenciennes en lui accordant une subvention d’un million d’euros, au titre des Projets Territoriaux Structurants.

Vice-président du Département du Nord en charge de l'Aménagement du territoire, Christian Poiret a visité le chantier le 12 décembre dernier en compagnie de Geneviève Mannarino, vice-présidente en charge de l'Autonomie, et d'Yves Dusart, vice-président en charge de la Jeunesse.

Il faut dire que le projet est d’importance pour ce quartier auparavant habité essentiellement par des cheminots. Les clubs de sport du secteur, mais aussi les écoles et potentiellement les élèves du collège Carpeaux ainsi que les personnes âgées, pourront utiliser les installations.

En effet, la salle disposera d’un plateau sportif de 615 m2 pour la pratique du basket, du badminton et du volley, d’une salle d’activités de 25 m2 pour que les personnes âgées du quartier puissent se retrouver et partager des moments de convivialité, des vestiaires et un club-house pour le club de foot.

Il est attendu pour ce chantier au moins 1 600 heures d’insertion à l’attention des personnes éloignées de l’emploi.

 

Photo : Philippe Houzé