Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Le chef du collège d’Hautmont aux fourneaux de l’Élysée

Publié le 16 novembre 2018 | Solidarité entre les territoires

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Cédric Christophe, chef du collège Pierre de Ronsard à Hautmont a eu le privilège de cuisiner pendant deux jours, les 13 et 14 novembre 2018, dans les cuisines de l'Élysée. Une parenthèse incroyable au sein de la brigade de Guillaume Gomez, meilleur ouvrier de France.

À savoir

38 collèges gérés par le Département ainsi que 2 EHPAD ont reçu le label "Ici, je mange local", le 3 octobre 2018.

th-475x1000-label appro local.jpg

Le label "Ici, je mange local" a été créé conjointement par le Département, la Région Hauts-de-France, la Métropole Européenne de Lille, la Chambre d'agriculture Nord - Pas-de-Calais et l'Association des Maires du Nord. Il valorise le travail fourni par les équipes de restauration et soutient les filières agricoles locales. Il reconnaît plusieurs niveaux d'implications avec une, deux, ou trois étoiles suivant le pourcentage et le nombre de filières concernées par un approvisionnement local.

Actualités

Vidéos

lenord.fr : Comment avez-vous reçu votre ticket pour l'Élysée ?

Cédric Christophe : J'ai participé au concours régional de la Chambre d'Agriculture organisé à l'occasion des deux ans du site approlocal.fr en mars dernier. Il fallait commander le plus gros volume de produits locaux sur une période donnée et mon plateau a remporté ce fameux stage de deux jours dans la brigade Guillaume Gomez.

De retour des cuisines de l'Élysée, comment vous sentez-vous ?

Magnifiquement bien ! C'était une super expérience que je n'oublierai jamais ! J'ai été très bien accueilli par Guillaume Gomez. J'ai pu cuisiner pendant deux jours comme un vrai commis de l'Elysée. C'est impressionnant là-bas, tant au niveau de l'organisation que du matériel à disposition : la vaisselle de porcelaine, les batteries de cuisine en cuivre qui datent de l'époque de Pompidou...

Quelle est l'ambiance dans les cuisines ?

Je m'attendais à une organisation très militaire et pourtant... Plus qu'une brigade, c'est une famille. Ils sont là tout le temps, ils suivent le Président en déplacement... Chacun a un rôle mais le travail se fait dans la bonne humeur et le respect des personnes. J'ai été beaucoup mieux accueilli dans les cuisines de l'Élysée que dans certaines cuisines de grands restaurants, ça me réconcilie avec le monde de la restauration gastronomique ! 

Des petites anecdotes à nous raconter ?

J'ai pris part au service du dernier repas du Président avec ses proches conseillers, mercredi 14 novembre, avant son départ pour le Maroc. Au menu : potage de courges avec œuf mollet, sole, petits légumes et fabrication de hérissons en feuilles de bricks. Et puis j'ai participé à la préparation de son pique-nique pour son voyage à bord du Falcon qui l'amenait à Toulouse, de là, il devait monter à bord du porte-avions Charles de Gaulle avec nos sushis !

 

 

Que vous a appris cette expérience ?

J'ai cuisiné des produits de qualité mais cela restait une cuisine plutôt simple, équilibrée. Je reviens encore plus convaincu de la nécessité d'utiliser des produits de qualité dans nos menus pour changer la vision de la restauration collective.

Des souvenirs plein la tête ?

Oui et des tas de cadeaux ! Guillaume Gomez m'a proposé de revenir à l'Élysée avec toute mon équipe de restauration du collège. Et il m'a parrainé pour rentrer dans l'association des cuisiniers de la Présidence de la République. C'est une association prestigieuse qui réunit des cuisiniers de la République qui ont à cœur de travailler des produits de qualité, font de l'échange d'expériences, participent à des concours... un sacré cadeau !