Version imprimable - Nouvelle fenêtre

La salle Sthrau a retrouvé sa splendeur

Publié le 18 novembre 2018 | Solidarité entre les territoires

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Ce joyau de l'Art-déco régional, situé à Maubeuge, a été entièrement réhabilité au terme d'un chantier minutieux. Le Département du Nord a accompagné cette restauration à hauteur de 1,5 M€.

Comment la découvrir ?

Pour découvrir la salle Sthrau, il faudra profiter de l'un des événements qui y seront organisés dans le cadre de la programmation culturelle du lieu, pilotée par la Ville de Maubeuge

A l'occasion du Centenaire de l'Armistice, la salle a accueilli du 9 au 11 novembre l'exposition "Reconstruire l'avenir après la Première Guerre mondiale" élaborée par les Archives départementales du Nord et le Pas-de-Calais. Cette exposition est actuellement présentée à la Maison natale Charles-de-Gaulle à Lille.

 

 

Kiosque

Vidéos

Derrière la façade un tantinet austère de l’ancienne chapelle du collège Jésuites de Maubeuge, bâtie en 1624, se cache la salle Sthrau. Atypique et résolument festif, ce joyau de l’Art-déco régional a retrouvé son lustre d’antan, après quinze mois de chantier.

Salle de bals et... de boxe !

Tour à tour, salle de bals, de concerts, de combats de boxe même, détruite pendant la Première Guerre mondiale, elle fut reconstruite dans les années folles pour apporter un peu de légèreté à la ville. Fermée depuis 1998, elle a finalement rouvert ses portes au public courant novembre après 20 ans de fermeture.

 

Sous une somptueuse verrière, la salle de bal à l’étage est une œuvre d’art totale. Richement décorée, son plafond nid d’abeille relève d’une prouesse technique. Les fresques presque centenaires rappellent des scènes de la vie maubeugeoise et son balcon en fer forgé agrémenté de candélabres, ajoute un style très « tragi-comédie ».

Au rez-de -chaussée, la salle de musique joue la carte de la sobriété avec des marbres et des mosaïques.

Salle Sthrau Maubeuge verrière

Le Département a apporté 1,5 millions pour sa restauration. La salle Sthrau sera au cœur d’un futur pôle à vocation pédagogique et artistique, autour des anciens bâtiments du collège Coutelle.