Version imprimable - Nouvelle fenêtre

À Roubaix, la nouvelle vie du collège Rosa-Parks

Publié le 16 novembre 2018 | Collège Éducation

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Premier collège reconstruit par le Département depuis 2015, le collège Rosa-Parks (ex-Albert-Samain) à Roubaix a ouvert ses portes en septembre dernier. Il a été inauguré ce 16 novembre 2018 par Jean-René Lecerf, Président du Département du Nord.

Le collège Rosa-Parks, du nom d'une grande militante des droits civiques américaine, est le premier établissement entièrement reconstruit par le Département depuis 2015. 

Il peut accueillir 550 élèves et 80 en SEGPA (Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté). Le collège dispose notamment d’un restaurant scolaire capable de servir jusqu’à 330 repas chaque jour, d’une salle culturelle, d’un plateau sportif de 970 m2, et de salles numériques. Toutes les classes sont par ailleurs équipées en numérique.

Autre particularité, et non des moindres, le collège possède dans sa cour un magnifique hêtre pourpre du 19ème siècle. Cet arbre remarquable rehausse encore la majesté des lieux.

Tous les collèges de Roubaix rénovés

Situé dans le quartier Oran-Cartigny, le nouveau collège Rosa-Parks constitue un élément essentiel du projet de revitalisation de ce secteur de Roubaix reconnu en REP + (Réseau d'Éducation Prioritaire), en raison des difficultés socio-économiques qui s'y concentrent.

Pour Jean-René Lecerf, président du Département du Nord,

Ce nouveau collège, attendu et espéré depuis 15 ans, participe à la reconquête urbaine mené dans le cadre de l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine). Ainsi, nous achevons le renouvellement de tous les collèges de la ville.

En effet, la reconstruction du collège Rosa-Parks, pris en charge par le Département pour un coût de 20,3 millions d’euros, a bénéficié d’une subvention ANRU de 3,6 millions d’euros. 

Parmi les collèges reconstruits ou réhabilités, on peut citer Anne-Franck, Théodore-Monod, Jean-Lebas ou Maxence-Vandermeersch. 

Ce renouveau confirme la volonté et le souhait du Conseil départemental de redonner aux collèges publics du Nord l’attractivité et la qualité de service public qu’ils méritent.

Le chantier a généré 10 579 heures d'insertion pour 26 personnes en parcours d’insertion professionnelle.