Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Harcèlement : les collégiens du Nord disent "Stop !"

Publié le 07 novembre 2018 | Collège Éducation

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

À l'occasion de la journée nationale de lutte contre le harcèlement, jeudi 8 novembre, le Conseil Départemental des Jeunes (CDJ) du Nord lance une campagne de communication pour alerter sur les dangers du harcèlement en milieu scolaire.

Que faire ? Qui contacter

Si vous ête témoin ou victime d'un fait de harcèlement, plusieurs numéros existent:

  • 3020 "Non au harcèlement" Appel gratuit
  • 0800 591 111 N° vert violence /harcèlement / bizutage. Appel gratuit de 9 h à 17 h en période scolaire
  • 0 800 200 000 "Net écoute" en cas de harcèlement sur Internet

Documents à télécharger

Vidéos

C'est un phénomène dont on entend de plus en plus parler. Le harcèlement en milieu scolaire concernerait en France 700 000 élèves de la primaire au lycée. 10% des élèves de collège se disent harcelés. Ce harcèlement peut être physique, psychologique, et même se poursuivre en dehors de l'enceinte scolaire par le biais des réseaux sociaux.

Face à ce constat, les 82 élus du CDJ (mandat 2016-2018) ont imaginé une campagne de communication diffusée à partir de ce jeudi 8 novembre dans les 285 collèges du Nord (202 collèges publics et 83 collèges privés).

Le mot d'ordre de cette mobilisation : "Harcèlement = violence, arrêtons-le avant qu'il ne commence".

Engager la discussion

Avec le soutien de l'Éducation nationale, 150 000 flyers et affiches ont été distribués dans les établissements. 40 000 bracelets de couleur ont également été fabriqués et offerts aux collégiens de 6e.

Les chefs d'établissement nous disent que ce sont d'excellents supports pour engager la discussion autour de ce sujet qu'il est souvent difficile d'aborder

note Marie-Annick Dezitter, Vice-présidente du Département du Nord, en charge du CDJ.

Oser parler

Pour préparer ces documents (téléchargeables ci-contre), les élus du CDJ avaient notamment reçu au mois d'avril dernier la maman de Jonathan Destin, ce jeune lycéen harcelé pendant plusieurs années et qui a tenté de mettre fin à ses jours en s'immolant en 2011. Son livre, "Condamné à me tuer", a donné lieu à un téléfilm poignant diffusé en début de semaine.

La campagne de communication élaborée par le CDJ a pour objectif d'en finir avec la loi du silence en incitant les victimes et les témoins à dénoncer les faits de harcèlement. Un numéro gratuit est notamment à leur disposition, le 3020.

Le CDJ a été renouvelé en octobre dernier pour un nouveau mandat de 2 ans. Les 82 nouveaux élus, 41 garçons et 41 filles issus des classes de 5ème générale, se retrouveront le 28 novembre pour la séance plénière d'installation.