Version imprimable - Nouvelle fenêtre

En immersion avec la voirie départementale à Douai

Aménagement du territoire

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Découvrez le quotidien et les missions des équipes de la voirie départementale du centre d'entretien routier de Douai.


Transcription textuelle :

[Musique]  

[Journaliste] Bonjour.  

[Jérôme DECARPENTERIE, adjoint au responsable Pévèle-Hainaut] Bonjour. Donc ici nous sommes au centre d'entretien routier de Douai.  C'est un des quatre centres  de l'agence Pévèle-Hainaut. Il y en a trois autres qui se situent à Templemars, Orchies et Denain.  

[Journaliste] Et combien de personnes travaillent ici à l'année ?  

[Jérôme DECARPENTRIE] Environ une quinzaine de personnes.  

[Journaliste] Alors c'est ici qu'aboutissent toutes les demandes qui sont faites au service de la voirie sur le territoire.  

[Jérôme DECARPENTERIE] Oui voilà, c'est l'arrondissement qui centralise  les demandes et qui répercute,  qui les renvoie sur l'agence pour la réalisation des travaux.  

[Journaliste] Alors vous faites tout ou il y a des missions que vous ne prenez pas en charge ?  

[Jérôme DECARPENTERIE] On fait quasiment la totalité des, des interventions d'entretien routier, excepté les  réfections de couche de roulement, les tapis d'enrobé qui sont confiées aux entreprises.

[Infos visuelles] Bouchage des nids de poule, entretien de la chaussée, pose de signalisation.

[Journaliste] Ça, c'est le macadam qu'il y a sur la chaussée.  

[Jérôme DECARPENTERIE] Voilà !

[Journaliste] Donc tout ça, ça doit faire un planning bien chargé. Tout, tout, est prévu à l'année les interventions que vous prenez en charge ?

[Jérôme DECARPENTERIE] On dégrossit les interventions avec un planning annuel donc en fonction des effectifs et puis des programmes de travaux qui nous sont demandés et après on a des plannings hebdomadaires qui sont faits au niveau de chaque centre.  

[Journaliste] Alors on va aller voir comment ça se passe concrètement avec l'adjoint du responsable de centre qui va nous expliquer un petit peu l'activité quotidienne des équipes.

[Musique]

[Journaliste] Bonjour, on est ici dans la salle de convivialité. C'est là que démarre vraiment la journée de la voirie.

[Jean-Michel CHOQUART, adjoint au responsable] Oui tous les matins avec les agents, on se rassemble dans,  autour de cette table. On fait un point sur le planning hebdomadaire et plus particulièrement de la journée.

[Journaliste] La journée, elle commence tôt pour les agents de la voirie ?

[Jean-Michel CHOQUART] Oui, elle commence à 7 h du matin actuellement. On a en plus un chantier particulier  donc elle se termine à 17 heures.

[Journaliste] Et quand les agents rentrent, qu'est-ce qui se passe ? Est-ce qu'il y a un debriefing, un bilan de ce qui a été fait ?

[Jean-Michel CHOQUART] Oui, les chefs d'équipe sont en charge de  mettre par écrit, de faire le compte-rendu, où ils vont nous  quantifier le matériel qui a été sorti, les véhicules et les tâches effectuées sur le terrain.

[Journaliste] On va aller justement rejoindre vos agents qui sont sur le terrain depuis 7 h ce matin.  C'est un chantier un peu particulier qu'ils ont pris en charge au mois d'août dernier.  

[Jean-Michel CHOQUART] Oui, on est sur une route à très grande circulation  qui demande de la pose de balisage particulier  pour la protection, aussi bien des agents et de l'usager de la route.

[Journaliste] Eh bien, on vous suit. Direction la D 621 entre Cambrai et Lille.

[Musique]

[Infos visuelles] 1 300 km de routes sur les arrondissements de Douai et Valenciennes.

[Journaliste] Alors voilà, nous sommes arrivés sur le chantier.  Expliquez-nous où est-ce qu'on se trouve précisément ?

[Jean-Michel CHOQUART] Alors exactement, on est dans la bretelle de sortie Férin. C'est la bretelle qui mène de Lille en direction de l'hôpital de Dechy.  [Journaliste] Alors là, on est en plein dans les travaux. D'abord pourquoi est-ce qu'on a décidé de les faire ici au mois d'août, il y a une raison particulière ?

[Jérôme DECARPENTERIE] On a déjà beaucoup moins de trafic sur cet axe  et on a aussi l'usine Renault qui est desservie  par cette route qui est, qui est arrêtée pendant cette période.

[Journaliste] Donc l'idée, c'est de gêner le moins d'automobilistes possible ?

[Jérôme DECARPENTERIE] Oui dans la mesure où on met quand même des déviations en place donc  moins il y a de monde, moins on embête de monde.

[Journaliste] C'est aussi pour ça d'ailleurs que vous avez, pour aller vite, vous avez eu le renfort d'autres centres.

[Musique]

[Info visuelle] Longueur du chantier : 11 km

[Journaliste] Alors comment ça se passe ? quel est le programme sur ce chantier  un peu particulier, il y a plusieurs étapes ? Expliquez-nous tout ça.

[Jean-Michel CHOQUART] Oui tout à fait. Le but, c'est vraiment de rematérialiser les peintures donc pour se faire,  on a deux unités de fauchage qui font les accotements  et ensuite on a des agents qui travaillent avec une machine à peinture pour  peindre tout ce qui est axial  et une deuxième unité de peinture qui fait les peintures, ce qu'on appelle nous les peintures spéciales, les zébras et les flèches de rabattement.

[Journaliste] Donc, c'est un chantier un peu exceptionnel, par sa taille, par le nombre d'agents qui travaillent, une quinzaine je crois à peu près au total. Il y a d'autres missions aussi quotidiennes de la voirie. Qu'est-ce que font les agents quand ils ne sont pas sur des chantiers comme ceux-ci ?

[Infos visuelles] Fauchage, entretien des fossés, élagage, surveillance du réseau.

[Jérôme DECARPENTRIE] On a toutes les, toutes les missions d'entretien des dépendances.  On a de l'élagage l'hiver, on a du curage d'arasement qu'on réalise aussi. On a tout ce qui est  patrouille, surveillance du réseau.

[Journaliste] Alors c'est l'occasion en évoquant ces chantiers peut-être d'adresser un message  aux automobilistes qui nous regardent  et qui croisent régulièrement la route des agents de  la voirie du Nord. Qu'est-ce, qu'est-ce qu'on peut leur dire, quel est le message à leur faire passer ?

[Jean-Michel CHOQUART] Tout d'abord respecter les panneaux de travaux qui sont mis en place,  respecter les déviations également,  surtout de lever le pied à l'approche de ces balisages et pour terminer d'éviter de jeter les déchets  par la fenêtre des véhicules,  ça représente un travail énorme quand on commence à ramasser ces déchets.  

[Journaliste] Oui, on a vu tout à l'heure dans la bretelle, il y a pas mal de choses,  on découvre pas mal de surprises au moment du nettoyage. Donc les agents, on le voit, sont mobilisés toute l'année pour veiller sur le réseau  et ce sont d'ailleurs ces mêmes agents, ceux que vous voyez travailler ici, qui à partir du 15 novembre  assureront le service de viabilité hivernale jusqu'au 31 mars.  C'est un service dédié qui vous permet de circuler en toute sécurité  sur le réseau, y compris l'hiver.

[Musique]

[Infos visuelles] Pour contacter la voirie départementale : tél 03 59 73 59 59 ou lenord.fr rubrique contact

 

Images aériennes : Philippe Houzé

Images et montage : Robert Duprez

Journaliste : Pierre-François Decourcelle