Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Des étoiles pour l'approvisionnement local

Publié le 04 octobre 2018 | Solidarité entre les territoires

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

La résidence Van Kempen à Arneke est l'un des deux Ehpad qui a reçu le label "Ici, je mange local". La première remise des prix a eu lieu ce mercredi 3 octobre 2018. 38 collèges gérés par le Département du Nord ont également été distingués;

Les établissements labellisés

th-475x1000-label appro local.jpg

Le Département labellise 40 établissements :

  • 38 collèges
  • 2 Ehpad (la résidence Van Kempen à Arneke et la résidence Aigue marine à Bray-Dunes).

 

De nombreux autres établissements font déjà de l'approvisionnement local (151 collèges au total) et pourront être primés prochainement.

Un label commun : "Ici, je mange local"

Créé conjointement par le Département, la Région Hauts-de-France, la Métropole Européenne de Lille, la Chambre d'agriculture Nord - Pas-de-Calais et l'Association des Maires du Nord, ce label valorise le travail fourni par les équipes de restauration et soutient les filières agricoles locales. Il reconnaît plusieurs niveaux d'implications avec une, deux, ou trois étoiles suivant le pourcentage et le nombre de filières concernées par un approvisionnement local.

Les autres articles

Vidéos

Il est près de 11 heures et dans l'air flotte une bonne odeur de cuisine... À la résidence Van Kempen d'Arneke, des légumes sont préparés chaque matin pour que les résidents puissent déguster une soupe fraîche. 

Dans cet Ehpad, les repas sont préparés quotidiennement par une équipe de cuisiniers qui épluchent les fruits et les légumes venus des fermes des environs, cuisent la viande fournie par l'abattoir local, font la pâte à crèpes avec des oeufs ultra frais et servent le pain du boulanger voisin. 

Forcément, les repas deviennent des moments très attendus. D'autant plus qu'ici, la grande majorité des personnes sont d'anciens agriculteurs du secteur.

 

Respecter la culture alimentaire des résidents

Ils ont une culture des produits simples et bons que nous faisons en sorte de maintenir. Nous travaillons en circuit court et local dans le respect de la culture alimentaire de nos résidents. Comme la viande a une traçabilité affichée, certains découvrent que le morceau qu'ils ont dans l'assiette vient de l'exploitation de leurs enfants ou petits-enfants

explique Frédéric Delautre, le directeur qui a maintenu et favorisé l'approvisionnement local dès son arrivée en 2006.

Cette démarche a nécessité l'aval du Conseil d'administration, puis des travaux de mise aux normes, permettant à cet établissement de fonctionner en autogestion.

Désormais, 5 personnes sont dédiées à la cuisine. Toutes sont en mesure de préparer un repas complet. Et les résidents apprécient :

C'est cuisiné comme à la maison

témoignent Jacqueline et Jean-Pierre qui s'apprêtent à aller déjeuner.

Ces produits, c'est toute leur vie ! Et puis ces odeurs, ces saveurs font remonter leurs souvenirs. Cela nous permet de les stimuler

constate Sabine, la responsable de la cuisine, elle-même ancienne agricultrice.

 Les établissements labellisés par le Département se sont vus remettre leur plaque par Patrick Valois, vice-président en charge de la Ruralité et de l'Environnement, Joëlle Cottenye, vice-présidente Collèges et Education, et Geneviève Mannarino, vice-présidente à l'Autonomie.

Un potentiel de 125 000 repas dans le Département

Une culture partagée qui contribue sans aucun doute à la qualité des repas proposés. Le circuit court, un vrai état d'esprit que le directeur pousse jusqu'au bout en faisant travailler les entreprises locales pour l'ensemble des travaux de l'établissement.

C'est aussi une manière de faire vivre la Ruralité

conclue-t-il avant d'aller recevoir son prix à Lille ce mercredi 3 octobre.

Une cérémonie qui a permis au Département de remettre le label "Ici, je mange local" à 40 établissements, des collèges dans leur grande majorité, mais aussi deux Ehpad, avec un objectif : favoriser le développement de l'approvisionnement local dans toutes les restaurations collectives liées directement ou indirectement au Département (collèges, Ehpad, foyers de personnes handicapées, maisons relevant de la protection de l'enfance, etc.).

Ces établissement représentent un potentiel de 125 000 repas par jour.