Version imprimable - Nouvelle fenêtre

RSA : le retour à l'emploi par l'immersion

Publié le 31 août 2018 | Insertion Emploi

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le Département étudie des pistes innovantes pour favoriser le retour à l'emploi des allocataires du RSA. Une immersion pourrait leur être proposée dans une entreprise adaptée du Douaisis, afin de découvrir une dizaine de métiers.

Près de 110 000 foyers sont toujours allocataires du RSA (Revenu de Solidarité Active) dans le Nord et le Département étudie toutes les solutions pour les aider à retrouver un emploi, notamment en mettant en place de nouveaux partenariats avec les entreprises.

Imprimerie, routage, entretien des espaces verts et des bâtiments, recyclage… L’entreprise adaptée ETHAP à Guesnain assure une dizaine d’activités différentes, permettant ainsi à une cinquantaine de personnes en situation de handicap physique d’exercer un métier, en bénéficiant d’un accompagnement adapté à leur situation.

Forte d’une expérience de 30 ans dans ce domaine, ETHAP souhaite proposer aux allocataires du RSA une immersion dans ses murs afin de leur faire découvrir l’un de ces métiers :

Cette phase d’immersion sera l’occasion de voir quel métier correspond le mieux à leurs attentes et leurs compétences. Elle leur permettra ensuite d’être orientés vers des entreprises partenaires, soit pour un retour à l’emploi, ou pour une formation plus qualifiante en lien avec les opérateurs professionnels, en étant toujours suivis,

a expliqué Bruno Decherf, le président d’ETHAP qui accueillait le président du Département, Jean-René Lecerf, Frédéric Nihous, conseiller régional et Maryline Lucas, conseillère départementale et maire de Guesnain. 

Le président du Département, Jean-René Lecerf a visité ETHAP en compagnie de Frédéric Nihous, conseiller régional et de Maryline Lucas, conseillère départementale et maire de Guesnain. Ils étaient accompagnés par Jean-Marie Duvivier, administrateur d'ETHAP et Bruno Decherf, président d'ETHAP. 

 

Une transmission de leur savoir par les personnes en situation de handicap

L’intérêt de ce projet est aussi de permettre à des travailleurs en situation de handicap de transmettre leur savoir à des personnes dites "valides". C’est une symbolique forte

a-t-il poursuivi.

Le Département, compétent en matière d’accompagnement des personnes en situation de handicap et des allocataires du RSA, suivrait des personnes volontaires, ciblées par ses services, la plateforme territoriale de l’emploi et de l'insertion du Douaisis ou Pôle emploi afin de les aider à lever les freins (mobilité, garde d’enfants…), ETHAP se chargeant de l’encadrement sur place.

Les salariés d'ETHAP ont un véritable savoir-faire et une passion pour leur métier qu'ils pourront transmettre aux allocataires du RSA. (Photos : Ph Houzé)

La Région pour sa part pourrait intervenir au titre de la formation :

Nous allons voir de quelle manière mettre en place des formations adaptées, professionnalisantes, pour les conduire vers l'emploi

a proposé Frédéric Nihous, soulignant également 

l’importance de travailler ensemble et bien en amont afin de mettre en place des dispositifs qui fonctionnent de manière pragmatique. 

 

Une nécessaire remobilisation

Le retour à l’emploi se fera par le biais des entreprises, de la formation et de la remobilisation

a assuré le président du Département, Jean-René Lecerf. Une remobilisation dans laquelle l’équipe d’ETHAP a toute sa place :

Vous proposez un panel d’emplois intéressants et pourrez contribuer à remobiliser les allocataires du RSA afin qu’ils puissent construire un projet professionnel pérenne.

a conclu Jean-René Lecerf.

Ce dispositif appelé ASARE (Accompagnement Spécifique des Allocataires du RSA vers l’Emploi) pourrait être mis en place dès le premier trimestre 2019.