Version imprimable - Nouvelle fenêtre

De petits prix pour favoriser l'emploi

Publié le 30 octobre 2018 | Insertion Emploi

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

"Les trouvailles de Marlène" est une boutique de vêtements solidaire. Créée par la Ferme des Vanneaux à Roost-Warendin, elle accompagne les vendeuses en formation vers l'emploi et permet à des personnes à faibles revenus de profiter de tarifs attractifs.

Renseignements

Les trouvailles de Marlène - 326 rue Jean-Jaurès, Roost-Warendin.

 

Les autres articles

Le local est flambant neuf, la décoration soignée, les vêtements bien présentés et le personnel aux petits soins. Rien ne distingue "Les trouvailles de Marlène" d'une autre boutique, si ce n'est son concept :

Les salariés sont des demandeurs d'emploi que nous formons aux métiers de la vente pour les accompagner vers l'emploi dans le cadre de chantiers d'insertion

explique Moustapha Zebdi, le directeur de la Ferme des Vanneaux, une structure d'insertion par l'activité économique de la Sauvegarde du Nord, soutenue financièrement par le Département du Nord.

Alice est arrivée à la Ferme des Vanneaux en novembre. Elle travaille dans la boutique depuis son ouverture en juin et a pris beaucoup d'assurance :

J'ai tout appris : utiliser la caisse, la mise en rayon. Oui, ça me plaît !

Aujourd'hui qualifiée, elle a retrouvé confiance en elle et espère trouver un emploi rapidement grâce à l'accompagnement dont elle bénéficie dans le cadre de son contrat à durée déterminée d'insertion.

 

Une aide aussi pour les personnes qui bénéficient des minima sociaux 

L'originalité de cette boutique est aussi de proposer des vêtements et accessoires neufs, issus de dons faits par des entreprises de prêt-à-porter dans le cadre d'un mécénat mis en place avec la Ferme des Vanneaux :

Nous avons anticipé le projet de loi sur le gaspillage vestimentaire qui permet aux entreprises de léguer leurs invendus aux associations.

Dernière particularité, la boutique est ouverte à tous, mais les clients bénéficiant des minima sociaux, orientés par les partenaires sociaux profitent de tarifs attractifs :

Nous avons mis en place une carte qui leur permet de bénéficier de 50% sur les prix affichés qui sont déjà bas

témoigne Moustapha Sebdi.

Parallèlement, une autre boutique avec des produits issus du potager de la Ferme des Vanneaux et de producteurs locaux a été ouverte. Des vendeuses y sont également formées.

Prochaine étape : l'ouverture de nouvelles boutiques sur le même principe à Aniche et Denain, et pourquoi pas, un entrepôt logistique dans le Douaisis pour former les chômeurs de longue durée accompagnés par la Ferme des Vanneaux au métier de préparateur de commande, afin de répondre aux besoins des nombreuses plateformes logistique déjà installées dans le secteur.