Version imprimable - Nouvelle fenêtre

L'insertion a fait son entrée au collège

Publié le 19 juin 2018 | Insertion Emploi

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Depuis le printemps, l'entretien des espaces verts dans les collèges du Nord est confié à des structures accompagnant des Nordistes en parcours d'insertion professionnelle. Retour sur une initiative novatrice et exemplaire.

Les autres articles

En cet après-midi de juin, cinq hommes et une femme en gilet jaune s'affairent autour des bâtiments du collège Anne Frank à Grande-Synthe. Armés de râteaux, d'un coupe-bordure et de taille-haies, ils entretiennent les espaces verts de l'établissement. Tous sont en parcours d'insertion professionnelle au sein de l'ACI (Atelier Chantier Insertion) "La régie des quartiers" à Grande-Synthe.

Pour Philippe Muszynski, le directeur

l'entretien des espaces verts est un bon support d'insertion car les personnes voient immédiatement le résultat de leur travail. C'est très valorisant pour elles et cela les aide à reprendre confiance.

L'ACI de Grande-Synthe intervient dans les 26 collèges du littoral, à raison d'une intervention par mois. Dans les autres collèges du Nord, d'autres ACI interviennent afin de couvrir l'ensemble du territoire.

Le développement du marché à l'échelon du département est exemplaire. Grâce à la volonté politique départementale, une démarche commune a été rendue possible entre une multitude d'ACI

poursuit Philippe Muszynski.

Un groupement solidaire rigoureusement cadré

Ce groupement solidaire apporte beaucoup aux structures en termes d'échanges et du côté des collèges, les retours sont très positifs. Au collège Anne Frank de Grande-Synthe, il n'y a qu'un seul agent de maintenance et c'est à lui qu'incombait auparavant la responsabilité d'entretenir les espaces verts de l'établissement.

David George est le principal du collège :

L'entretien des espaces verts était très compliqué en termes d'organisation, et puis, c'est un vrai métier ! L'initiative départementale est excellente car elle nous dégage du temps et fait intervenir des personnes spécifiquement formées.

Faire entrer l'insertion dans les collèges n'était pourtant pas gagné d'avance. Le Département a donc eu a cœur d'établir un cahier des charges très précis et strict afin que tout se passe bien (présence obligatoire d'un encadrant pendant les prestations, contrôle systématique des prestations par le collège, suivi des prestations par l'Unité Territoriale du secteur, etc.).

Les clauses d'insertion dans les marchés départementaux

Le Département intègre les clauses sociales dans ses marchés publics depuis près de 15 ans. Ce dispositif a d'abord concerné les marchés de travaux de bâtiment puis a été étendu à d'autres marchés (voirie par exemple). Compte tenu de son efficacité, la démarche a été généralisée à partir de 2015 à l'ensemble des marchés départementaux, dès lors qu'ils génèrent une offre d'insertion pertinente.

La commande publique constitue désormais un vecteur d'insertion professionnelle dans toutes ses composantes :

  • travaux de construction et d'entretien, de bâtiments ou de voirie
  • entretien des locaux
  • services informatiques
  • entretien des espaces naturels.

 

Une généralisation qui permet d'offrir de nouvelles perspectives professionnelles aux personnes éloignées de l'emploi, dans des domaines d'activité et à des niveaux de qualification variés.

 

Photos: D. Lampla