Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Le contournement de Valenciennes passe à la phase 2

Publié le 24 mai 2018 | Voirie Mobilité

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le chantier du contournement nord de Valenciennes, réalisé par le Département du Nord, entre dans une nouvelle phase : la réalisation d’un passage complexe sous la rue Jean-Jaurès à Bruay-sur-l’Escaut.

Plus de 200 personnes ont répondu, le 16 mai 2018, à l’appel d’Arnaud Decagny, vice-président du Département en charge des Infrastructures, pour une présentation de cette nouvelle phase de chantier sur la commune de Bruay-sur-l’Escaut.

En présence d'Yves Dusart et Sylvia Duhamel, conseillers départementaux, Arnaud Decagny a tenu à rappeler les grands enjeux du contournement de Valenciennes :

Il représente un enjeu très important pour le Département avec un budget de 93,6 millions d’euros, dont 20% de participation de l'agglomération de Valenciennes. Le contournement va permettre à la fois de structurer le réseau routier au nord de Valenciennes et de contribuer au développement des zones d’activités économiques. C’est un élément d’attractivité vital pour le territoire. 

 


Arnaud Decagny, vice-président du Département en charge des Infrastructures,
aux côtés de Sylvia Duhamel, conseillère départementale et maire de Bruay-sur-l'Escaut.

 

Des bus relais à la place du tramway durant 7 semaines

Alors que la création de l'échangeur dénivelé sur la commune de Saint-Saulve avance, un second chantier va démarrer à l’ouest du futur contournement de Valenciennes, rue Jean-Jaurès à Bruay-sur-l’Escaut.

Il s’agit de réaliser une trémie, à savoir une route perpendiculaire à la rue Jean-Jaurès et passant sous celle-ci. Pour ce faire, il va d’abord falloir couper la rue pour y mettre en place un pont, avant de creuser sous ce pont afin de réaliser la trémie.

Cette opération d’envergure débutera cet été ne va pas aller sans créer quelques perturbations de trafic.

Ainsi, le passage du tram sera interrompu durant sept semaines sur juillet/août. Le SIMOUV (Syndicat Intercommunal de Mobilité Organisatrice Urbaine du Valenciennois) a d’ores-et-déjà prévu la mise en place d’un service de remplacement avec des bus relais durant cette période.

Des déviations ponctuelles de circulation sont également à attendre durant les 18 mois que durera le chantier. Pour autant, le Département a prévu le maintien des accès aux riverains et aux commerces, avec des signalétiques appropriées.

À noter que la réalisation de la trémie Jean-Jaurès générera 8 700 heures d'activité d’insertion pour des demandeurs d'emploi du territoire.