Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Accueil familial, un hébergement alternatif

Solidarités

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

L'accueil familial est une solution innovante au placement en institution. Le Nord compte 530 accueillants familiaux qui accueillent plus de 600 personnes âgées ou handicapées.


Transcription textuelle :

 

[Musique]

 

[Voix off] C'est à Douchy-les-Mines, près de Valenciennes que Marceline vit depuis 2 ans et demi. En situation de handicap, cette septuagénaire est accueillie chez Violette qui a décidé d'ouvrir sa maison dans le cadre de l'Accueil Familial. Encore méconnue, cette alternative aux établissements collectifs permet de maintenir l'autonomie des personnes âgées ou handicapées qui ne peuvent plus, ou ne veulent plus vivre seul.

 

[Violette Mesnager] Le quotidien, c'est s'en occuper, les stimuler, les sortir, les lessives... Tout en fait.

 

[Voix off] Violette est l'un des 530 accueillants familiaux que compte aujourd'hui le département du Nord. Tous sont agréés et doivent pour cela respecter plusieurs critères. Particularité ici, ce sont les animaux : un chat et les chiots de l'élevage familial qui favorisent un climat apaisé.

 

[Violette Mesnager] Tu donnes le biberon ?

 

[Marceline] Oui. Et je les promène. Avec la laisse.

 

[Violette Mesnager] Ça les détend. J'ai ma petite chihuahua, elle est toujours sur Marceline. J'ai ma main coon, c'est pareil, elles vont chercher des câlins.

Pour ça oui, ça les détend.

 

[Voix off] Chez Violette, Marceline accompagne la famille partout. De la compétition de Judo du petit dernier, jusqu'aux vacances de Noël. Autant de souvenirs qui créent des liens très forts.

 

[Violette Mesnager] On y va ?

 

[Violette Mesnager] C'est plein d'amour. Parce que autant elle vous en donne, c'est plein d'amour, ça change complètement. Moi Marceline elle me dit quand elle est vraiment bien, posée, elle me dit tu remplaces ma maman, et rien que ça, c'est que du bonheur.

 

[Voix off] Accueillir apporte beaucoup mais c'est aussi souvent un choix qui engage toute la famille.

Si ce métier vous intéresse, il est donc possible de s'y familiariser progressivement en remplaçant, avec l'accord du Département, des accueillants qui souhaitent prendre des vacances.

 

Journalistes : Macha Gruneïssen / Pierre-François Decourcelle