Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Le Nord et la Flandre occidentale unis pour l’emploi

Publié le 19 avril 2018 | Insertion Emploi

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le Département du Nord et la Province belge de Flandre occidentale ont signé, le 17 avril 2018 à Esquelbecq, une déclaration conjointe visant à renforcer la coopération entre les deux institutions pour aider des allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA) à trouver un emploi en Belgique.

Pour le retour à l'emploi des allocataires du RSA

Le Département est là !

Les chiffres sont éloquents. Limitrophe du département du Nord, la province de Flandre occidentale connaît un taux de chômage moyen de 5,5%, et même de moins de 4% dans certains secteurs.

Les entreprises belges ont du mal à recruter dans différents domaines d’activités (techniciens, chauffeurs poids-lourds, développeurs informatiques, etc.). En 2017, quelque 47 000 postes étaient vacants.

De son côté, le Département du Nord a déjà remis à l’emploi 10 900 personnes depuis fin 2016, le nombre d’allocataires ayant baissé de 4,7% ces 18 derniers mois.

Un partenariat gagnant-gagnant

L’effort doit être poursuivi et amplifié. D’où l’idée, pour le Département du Nord et la Province de Flandre occidentale d'officialiser leur volonté commune de développer les opportunités d'emploi transfrontalières, un levier indéniable pour améliorer l'insertion des allocataires du RSA, d'une part, et de fournir de la main d’œuvre aux entreprises belges qui en manquent, d’autre part.

Une expérimentation sera lancée prochainement pour attirer, dans un premier temps, 30 à 50 allocataires du RSA vers ces métiers situés de l'autre côté de la frontière.

En parallèle, les deux institutions travailleront main dans la main pour identifier de façon précise les secteurs en tension et les zones géographiques prioritaires. Le Département du Nord s'est également engagé à mobiliser ses plateformes de l'emploi et de l'insertion professionnelle afin de proposer une ingénierie permettant d'opérer le rapprochement de l'offre et de la demande d'emploi des allocataires du RSA.

Pour Jean-René Lecerf, président du Département du Nord,

Il s’agit d’une opération gagnant-gagnant qui vise à lever les freins de l’emploi transfrontalier, comme la mobilité ou la barrière de la langue, par exemple. 

Aider les nouveaux venus à s’acclimater

Jean de Béthune, député de la Province de Flandre occidentale, confirme :

Par cette déclaration conjointe, nous voulons bâtir un avenir commun avec le souci premier de créer de l’emploi. Les entreprises flamandes ont beaucoup à gagner de ce partenariat et nous joindrons nos efforts pour travailler à l'intégration des travailleurs français en Flandre : mesures d'acculturation à l'entreprise, formations linguistiques, etc.

 

Photo de une : Jean de Béthune, député de la Province de Flandre occidentale, et Jean-René Lecerf, entourés de Doriane Bécue, vice-présidente du Département du Nord en charge de l'Insertion, et Sylvie Labadens, vice-présidente en charge des Relations internationales. Photo Philippe Houzé.