Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Des EHPAD en pleine mutation

Publié le 09 avril 2018 | Autonomie Handicap Seniors

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Les Établissements d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) de Roncq et d'Halluin vont être rénovés et agrandis. À cette occasion, Geneviève Mannarino, vice-présidente chargée de l'Autonomie, s'est rendue sur place.

Pour le bien-vieillir de nos aînés

Le Département est là !

Le Département accompagne au quotidien les Nordistes en perte d'autonomie, en particulier les personnes âgées. Le Nord compte aujourd'hui près de 563 000 personnes âgées, un chiffre en constante augmentation qui sera porté à 628 000 à l'horizon 2025 (dont 230 000 personnes de plus de 75 ans et 70 000 personnes de plus de 85 ans).

Des établissements réhabilités

Le Département a la responsabilité de 220 EHPAD (Etablissement pour personnes âgées dépendantes) qui proposent 20 847 places d'hébergement permanent.

À Roncq, l'EHPAD "La Colombe" compte actuellement 86 places. Il dispose d‘une unité Alzheimer de 11 places et propose 1 place en accueil de jour. À Halluin, l'EHPAD "L'Orée du Mont" a une capacité totale d'accueil de 110 places et dispose aussi d'une unité Alzheimer.

EHPAD Roncq première pierrePremière pierre de la réhabilitation de l'EHPAD "La Colombe" en présence de Geneviève Mannarino, vice-présidente en charge de l'autonomie. Photo: Philippe Houzé

Bien-vieillir en EHPAD

L'âge d'entrée en EHPAD est de plus en plus tardif (85 ans en moyenne), mais les résidents sont de plus en plus nombreux à présenter des polypathologies.

Soucieux d'assurer le bien-viellir de nos aînés, le Département travaille au développement d’une offre d'hébergement au plus proche des besoins et veille à l'adaptation des structures d'accueil.

Le Département s'assure que 50% des lits soient habilités à l'aide sociale, et ce sur chaque territoire.

On peut aussi parler de solidarité en EHPAD. Chaque personne âgée qui souhaite un jour y entrer doit pouvoir le faire en fonction de ses ressources

explique Geneviève Mannarino.

Le 26 mars dernier, le Département a voté la mise en place de Contrats Pluriannuels d'Objectifs et de Moyens (CPOM) pour une offre de service inclusive et une intensification des accueils de jour et/ou temporaire.

Pour la vice-présidente,

les CPOM sont de véritables leviers qui vont permettre de porter un regard particulier sur chaque établissement, tant sur l'évolution de leur activité que sur l'amélioration de la qualité de la vie et sur l'accessibilité financière pour tous.

D'ici 5 ans, les CPOM concerneront tous les EHPAD. Dans un premier temps, la priorité est donnée aux 35 établissements qui se sont retrouvé en difficulté financière après la réforme de la tarification inhérente à la loi d'Adapation de la société au vieillissement (ASV).

Photos: Ph. Houzé. En Une, EHPAD "L'Orée du Mont" à Halluin.