Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Innovation départementale : recyclage sur site avec la Bagela

Publié le 18 avril 2018 | Voirie Mobilité

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le Département a fait l’acquisition d’une machine innovante, la Bagela, qui permet de recycler sur place le vieil enrobé des routes pour en faire un neuf.

Pour innover sur nos routes

Le Département est là !

C'est seulement la 3ème machine du genre à l'œuvre en France. 

La Bagela a été acquise par le Département pour un montant de 66 000 euros, dans le cadre du Plan de Recherche et d’Innovation Départemental (PRID). Cette machine innovante permet de recycler sur site l’enrobé des routes départementales. Le principe est simple, encore fallait-il l’inventer : quand on rabote une route, il demeure des déchets dont il faut se débarrasser.

Grâce à la Bagela, ceux-ci sont réutilisés sur place. Chauffés à 180° C dans une sorte de tambour, l’ancien enrobé est transformé en un nouveau revêtement destiné à combler les nids-de-poule ou des parties de route dégradés. La capacité de traitement de cette machine est de 5 tonnes d’enrobé par heure.

Arnaud Decagny, vice-président en charge des Infrastructures et Transports, et Patrick Valois, en charge de la Ruralité et de l'Environnement, ont assisté à une démonstration de la Bagela, qui sert à combler les nids-de-poule. Photo Cédric Arnould

 

Huit agents ont été formés spécialement pour la faire fonctionner

explique Gilles Vandaele, responsable adjoint à l’Agence routière départementale de Dunkerque.

Auparavant, on devait acheter de l’enrobé neuf, à 60 euros la tonne. Avec le recyclage sur site, cela ne nous coûte plus rien, d’autant que l’on estime qu’il faudra seulement trois ans pour la rentabiliser, ce qui équivaut au recyclage de 300 tonnes d’enrobés par an.

La Bagela fait l'objet d'un suivi expérimental sur les 1 200 km de routes départementales que compte le Dunkerquois.