Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Des trésors naturels valorisés ouverts aux Nordistes

Publié le 29 mars 2018 | Solidarité entre les territoires

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le Département gère 2 200 hectares d'Espaces naturels sensibles. Patrick Valois, vice-président chargé de l'environnement, s'est rendu sur le site de Chabaud-Latour à Condé-sur-l'Escaut.

Pour préserver nos espaces naturels sensibles

Le Département est là !

Kiosque

Les autres articles

Les Espaces naturels sensibles (ENS) départementaux ont de multiples atouts à faire valoir : faune et flore remarquables, intérêt paysager, attrait touristique, etc. Le Département y prête donc la plus grande attention, afin qu'ils soient préservés, valorisés et dans la mesure du possible, accessibles au public.

Chabaud-Latour: un site prioritaire 

Dans chaque arrondissement, le Département souhaite désormais concentrer ses efforts sur 1 ou 2 espaces naturels sensibles majeurs.

Pour Patrick Valois,

Chabaud-Latour est l'un des ENS prioritaires pour le Département. C'est un site majeur pour la biodiversité et dont les enjeux en termes d'accueil du public sont importants

Sur ce site remarquable où l'activité minière a laissé son empreinte (chevalement, terrils), le Département a la responsabilité de 226 hectares ouverts au public.

ca P-Valois conde-s-escaut-12 

Situé à quelques kilomètres de la frontière belge, l'ancien site minier de la
fosse Ledoux a été requalifié dès 1994 en un ENS classé Natura 2000. 


Une réorientation de la politique départementale

Le Département travaille actuellement sur l'optimisation de sa politique de préservation des ENS :

  • rééquilibrage de la répartition des ENS départementaux entre les différents arrondissements;
  • soutien au développement respectueux et concerté des activités nature dans les ENS (chasse, pêche, sport, balade)
  • réflexion sur l'avenir de sites aux perspectives d'accueil du public très limitées.

 

De beaux défis en perspective pour les gardes départementaux dont Patrick Valois a tenu à saluer le travail.

La gestion des ENS est une vraie responsabilité et les gardes départementaux contribuent largement à l'image du Département 

a -t-il déclaré.

 

Photos: Cédric Arnould