Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Quand l'insertion facilite la vie de nos exploitations

Solidarités

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le GEIQ rural des Flandres, groupement d'employeurs pour l'insertion et la qualification a pour mission de former des personnes motivées au métier des agriculteurs et des entreprises rurales adhérentes au groupement.


Transcription textuelle :

[Musique]

[Voix off] Le GEIQ rural des Flandres, groupement d'employeurs pour l'insertion et la qualification, a été créé en 2016 avec le soutien du Département du Nord.
Sa mission ? Former des personnes motivées au métier des agriculteurs et des entreprises rurales adhérentes au groupement.

[Dominique Paccou] Il nous faut des compétences ! C'est pour ça aussi qu'on crée une structure pour qualifier nos jeunes ou nos moins jeunes.
Donc l'idée c'est d'embaucher des gens qui sont motivés qui ont envie travailler dans le secteur agricole et de les qualifier. A l'issue, soit l'entreprise embauche la personne donc le salarié ou la salariée du GEIQ ou alors le groupement d'employeurs va l'embaucher, parce qu'on a nos besoins il n'y a aucun problème.

[Voix off] Aujourd'hui, le GEIQ rural des Flandres recherche une quinzaine de personnes : chauffeurs agricoles, agents en élevage ou encore agents de conditionnement... C'est pour ce métier qu'Olivier Adriansen avait justement un poste à pourvoir dans son entreprise.

[Olivier Adriensen] La difficulté c'est recruter des personnes. Ce n'est pas vraiment notre travail.
On n'a pas souvent le temps d'éplucher des CV, et puis il y a une manière de les lire ces CV.
C'est pas toujours évident de trouver le bon profil pour le bon travail. Je recherchais une personne qui était autonome pour préparer les commandes, pour utiliser l'ensacheuse, et donc grâce au GEIQ j'ai trouvé cette personne !

[Voix off] Et cette personne c'est Virginie Dupré. Elle était en recherche d'emploi et n'avait jamais travaillé en milieu rural. Aujourd'hui c'est une salariée particulièrement épanouie dans son travail et son nouvel environnement professionnel.

[Virginie Dupré] Moi je suis la conductrice de cette machine. Donc c'est une fierté aussi de se dire bon voilà j'ai appris un métier, je me suis perfectionnée et en même temps j'ai réussi à faire quelque chose. Le GEIQ m'a vraiment permis de rencontrer Monsieur Adriensen, et d'avoir un CDI derrière. C'est la première fois que je travaille dans le domaine agricole et
c'était une grosse surprise.
Travailler dans le domaine agricole, ça change la vie !

[Voix off] Ici, on est loin des clichés sur l'emploi dans le monde agricole. Le travail est devenu très technique, il est largement automatisé et informatisé.
Faire connaître ces évolutions pour renforcer l'attractivité des métiers agricoles, c'est l'un des objectifs du GEIQ dont l'offre va être étendue à l'ensemble du département.

Images : Macha Gruneïssen

Montage : Robert Duprez

Journaliste : Gaëlle Leplat