Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Compéthance : l’accessibilité web, un plus pour l’emploi

Publié le 20 février 2018 | Autonomie Handicap Seniors

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Filiale d’Urbilog, implantée à Villeneuve d’Ascq, Compéthance est une entreprise adaptée créée il y a deux ans. Elle forme des personnes en situation de handicap aux métiers du numérique, et notamment à l’accessibilité des sites internet. Et sachez-le, Compéthance recrute…

 

Mathieu Froidure, directeur associé de Compéthance, est formel :

Toute entreprise possède un service informatique, et en ce domaine, il y a 3 000 postes à pourvoir dans la Métropole lilloise, et même 50 000 au plan national. Les besoins sont énormes ! 

Et la main d’œuvre précieuse… C’est pourquoi cette entreprise adaptée, constituée à 80% de personnes en situation de handicap, forme d’autres travailleurs handicapés aux métiers du numérique.

Tous sont au chômage, ont entre 20 et 40 ans, avec ou sans expérience de l’informatique, mais ce n’est pas un problème. Certaines personnes ont quand même bac+5 !

précise M. Froidure. Les formations assurées par Compéthance dans le domaine du développement web ou de l’audit en accessibilité numérique, nécessitent la maîtrise d’outils informatiques très ciblés langage web. Ces formations sont gratuites pour les stagiaires et s’étalent sur 700 heures.

 

 Mathieu Froidure, directeur associé de Compéthance

 

"Transformer le handicap en opportunité"

Si au sein de Compéthance toutes les formes de handicap sont représentées, un accent particulier a été porté sur l’autisme.

Avec un management bienveillant et un accompagnement personnalisé, il est tout à fait possible d’employer ces personnes, très intelligentes, fiables, motivées et qualifiées,

explique encore M. Froidure.

Ainsi est-il tout à fait possible de transformer le handicap en opportunité pour nos clients, lesquels sont de grands groupes internationaux, des banques, des assurances, etc.

Compéthance s’est donnée comme objectif la formation et l’embauche d’une cinquantaine de personnes d’ici 2019. Et elle recrute…

À ce sujet, un travail va être mené avec les plateformes territoriales de l'emploi du Département pour présenter le projet de l'entreprise et pouvoir identifier les allocataires du RSA succeptibles d'y être recrutés.