Version imprimable - Nouvelle fenêtre

La métamorphose annoncée du Bassin minier

Publié le 12 février 2018 | Solidarité entre les territoires

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Avec 1,2 million d’habitants, le Bassin minier est incontournable en Région Hauts-de-France. Celui-ci fait actuellement l’objet d’une profonde transformation dans le cadre du plan "cité pilote UNESCO". 23 000 logements doivent être rénovés avec le soutien du Département du Nord.

Des alignements de petites maisons coquettes et proprettes nichées autour d’une église entièrement rénovée. À la cité Thiers, on n’a pas fait les choses à moitié !

La requalification de ce quartier minier, situé tout au nord de la commune de Bruay-sur-l’Escaut, s’achèvera en juin 2018. Le Département du Nord agit dans les domaines du logement, de l'aménagement, de l'accès aux services publics, de l'éducation, de l'insertion et du développement culturel. 

Les opérations, entamées en 2006, ont été réalisées dans le cadre des cités pilotes UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture), en partenariat avec Valenciennes Métropole, le Département, la Région, l’État, la Ville et le Syndicat intercommunal d'assainissement de Valenciennes (SIAV), pour un coût total de 4,5 millions d’euros.

L’objectif visé par l’UNESCO est de faire des ex-cités minières un territoire d’excellence de la transition énergétique, de favoriser le développement économique, de métamorphoser le cadre de vie et de renforcer les solidarités humaines.

C'est dans ce cadre que Bruay-sur-l’Escaut a bénéficié d'un important projet de rénovation urbaine.

La cité Thiers était un peu une ville dans la ville, vivant quasiment en autarcie, autour de son église et de ses commerces, mais elle connaissait depuis longtemps des difficultés économiques, avec un taux de chômage de 19 %

 explique Sylvia Duhamel, maire et conseillère départementale du canton d’Anzin.

Il fallait redonner de la vie au quartier, améliorer le cadre de vie avec des aménagements respectueux de l'environnement et ainsi attirer de nouveaux habitants. 

 Le cœur de la cité Thiers a été rénové. Photo Valenciennes Métropole. 

Pour ce faire, l’église a été rénovée de fond en combles, la place Henri-Durre, deuxième centre-ville de la commune, a été refaite et dotée d’équipements publics structurants, comme un groupe scolaire, une salle de sport, des espaces culturels, un city stade…

En parallèle, des dizaines de logements du bailleur Maisons et Cités ont été réhabilités ou créés et d’autres maisons ont fait l’objet d’un traitement thermique.

Le Département a investi 900 000 euros dans ces travaux qui ont permis de réaliser 1 500 heures d’insertion au bénéfice de Nordistes éloignés de l'emploi.