Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Approvisionnement local : la filière s'organise

Agriculture

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Le développement de l'approvisionnement local dans la restauration collective des collèges, encouragée par le Département du Nord, favorise l'activité dans les exploitations nordistes engagées dans cette démarche.


Transcription textuelle :

[Musique]

[Voix off] Se rencontrer pour mieux travailler ensemble.Grâce à ces rencontres de l'approvisionnement local, acheteurs et producteurs se retrouvent et échangent
sur leurs contraintes respectives. On parle logistique, régularité des commandes, et autour des stands des contacts se nouent:

[Christian Lemaitre] Aujourd'hui j'ai fait des rencontres intéressantes, dont un marchand de glace qui m'intéresse beaucoup, qui peut faire une animation dans notre collège, alors que c'est un très gros collège. Il est OK, donc je vais travailler avec lui.

[Voix off] Petit à petit, l'approvisionnement local se fait une place dans les assiettes de nos enfants. Aujourd'hui, les chefs de collèges du Nord représentent plus de la moitié des commandes qui sont passées sur le site approlocal.fr . L'activité de la plateforme décolle.

[Corinne Tellier] On aura multiplié le chiffre d'affaires par 4 puisqu'on aura atteint les 400 000 euros de chiffre d'affaires. Et à ce jour on est déjà aussi à plus de 860 commandes, donc on voit que c'est un développement exponentiel.

[Journaliste] Vous le voyez, cette filière dynamique se parle, échange et innove. Et cela a des effets très concrets sur le terrain, chez nos producteurs.

[Musique]

[Voix off] La cueillette du Tronquoy à Montigny-en- Cambrésis est l'une des exploitations qui fournit en fruits et légumes le collège Jean-Rostand au Cateau-Cambrésis. La structure est passée en quelques années de 4 à 10 hectares, et l'approvisionnement local n'y est pas étranger.

[Patricia Godin] L'approvisionnement des collèges se fait surtout sur la période septembre-mai, et moi ça m'a permis, notamment au niveau de mes salariés justement, de pérenniser aussi leur emploi, parce que ça nous crée une activité plus de lavage de légumes,
de livraison pour l'hiver en fait.

Et voilà ça crée aussi de l'activité pour le Cambrésis, et j'en suis très fière oui !

[Voix off] Une mobilisation profitable à tous les territoires. Pour intensifier ces résultats le Département poursuit ses efforts afin que tous les collèges nordistes développent le réflexe local. En attendant, demain, d'inclure dans la démarche les établissements pour personnes âgées. Pour bien manger à n'importe quel âge. 

[Musique]

Images et montage : Robert Duprez
Journalistes : Arnaud Raes / Pierre-François Decourcelle