Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Le schéma Départemental d'Amélioration de l'Accessibilité des Services au Public (SDAASP)

Publié le 11 janvier 2018

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

L'article 98 de la loi du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) confie à l'Etat et au Conseil départemental l'élaboration conjointe d'un Schéma Départemental d'Amélioration de l'Accessibilité des Services au Public (SDAASP). Ce schéma définit un programme d'actions sur une durée de six ans, destiné à renforcer l'offre de services dans les espaces du Nord présentant un déficit d'accessibilité.

Autre site web

Documents à télécharger

Les autres articles

Actualités

Le territoire Nordiste offre une accessibilité satisfaisante aux services essentiels des habitants, mais des difficultés persistent dans les territoires ruraux, les quartiers prioritaires au titre de la politique de la ville et l'ancien bassin minier.

Par ailleurs, le déploiement rapide de la fibre permet de réduire la fracture numérique du point de vue des infrastructures, mais on observe une fracture sociale et générationnelle qui nécessite un accompagnement à l'usage du numérique.

Adopté le 18 décembre 2017 par le Conseil départemental et rendu exécutoire le 26 décembre 2017 par arrêté préfectoral, le Schéma Départemental d'Amélioration de l'Accessibilité des Services au Public du Nord s'est fixé 9 orientations :

  • L'affirmation de la présence des services sociaux sur l'ensemble des territoires
  • Un accès aux usages numériques favorisé
  • Une équité d'accès aux services de santé sur l'ensemble du territoire
  • Des services de mobilité coordonnés et complétés par de nouvelles solutions collaboratives
  • Un soutien à la revitalisation commerciale dans les centres-bourgs et les quartiers politique de la ville
  • Un meilleur accès à l'information facilitant l'accès à l'emploi
  • Un accès à l'éducation équitable sur l'ensemble des territoires
  • Une pratique du sport par tous facilitée
  • Un accès à la culture renforcé, particulièrement pour les publics les plus précaires.

 

Co-piloté par l'État et le Département, le plan d'actions sera mis en œuvre progressivement, en lien avec les intercommunalités, la Région, l'Association des Maires du Nord, les opérateurs de services ou encore les Chambres consulaires et les têtes de réseau associatives.