Version imprimable - Nouvelle fenêtre

L’accueil familial, c'est aussi à la ferme !

Publié le 03 janvier 2017 - Mis à jour 21 décembre 2017 | Autonomie Handicap Seniors

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

L’accueil familial à la ferme permet de maintenir les personnes en perte d’autonomie dans un environnement proche de leur domicile tout en offrant un complément de revenu aux agriculteurs. Le Département a voté le 18 décembre 2017 une délibération qui permet de développer ce mode d’accueil alternatif. Des rencontres seront organisées début 2018 pour présenter ce dispositif aux exploitants.

Le saviez-vous ?

Le Département du Nord compte 530 accueillants familiaux pour près de 684 personnes accueillies (47% en situation de handicap ; 53% de personnes âgées)

Il est ainsi le 2ème département de France en nombre d’accueillants familiaux

Pour en savoir plus

Téléchargez la délibération-cadre sur l'accueil familial à la ferme

Les autres articles

L’accueil familial à la ferme est un dispositif amené à se développer. Il répond aux mêmes règles que l’accueil familial qui représente une solution d’accueil souple, dans un environnement proche du lieu de vie pour les personnes en perte d’autonomie (personnes âgées et adultes en situation de handicap). Il permettra ainsi aux personnes issues du monde rural de rester dans un environnement connu en partageant la vie quotidienne à la ferme.

Pour les exploitants, ce dispositif est une nouvelle opportunité de diversifier leur activité. C’est le choix qu’a fait Brigitte Delval il y a déjà 35 ans lorsqu’elle a demandé son agrément auprès du Département.

L’accueil familial m’a permis d’élever mes 3 enfants et de continuer à aider à la ferme

témoigne-t-elle.

Geneviève a 60 ans et vit depuis 20 ans au sein de la famille Delval à Aniche. Un environnement dans lequel elle s’épanouit, au milieu des animaux dont elle aime s’occuper. Depuis deux ans, Patricia, 58 ans, les a rejoints. Toutes deux sont en situation de handicap. La semaine, elles vont en accueil de jour dans une structure spécialisée et rentrent à la ferme le soir. 

Des formules plus souples qui tiennent compte des contraintes des agriculteurs

 

Brigitte le reconnaît,

ce n’est pas toujours simple car il faut notamment tenir compte de leurs pathologies et de leur caractère. Et puis elles sont avec nous 24 h/24.

C’est pourquoi le Département, à travers cette délibération, propose des formules plus souples, avec un accueil adapté de quelques heures ou journées par semaine en fonction de la charge de travail des exploitants.

Ce travail sera pleinement reconnu à travers le label « Accueil familial à la ferme » qui pourra leur être décerné.

Un accompagnement spécifique sera proposé aux agriculteurs intéressés grâce à un partenariat mené avec la chambre d’Agriculture du Nord Pas-de-Calais et la Mutualité Sociale Agricole et des actions de sensibilisation seront menées pour faire connaître ce nouveau dispositif.

 

Photo : C. Arnould