Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Au MusVerre, les Nordistes mettent la main à la pâte

Publié le 26 décembre 2017 | Culture Sport

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le musée du Verre, équipement culturel départemental a accueilli durant plusieurs semaines différents publics du territoire, éloignés de la culture. En participant à des ateliers, ils ont pu se mettre dans la peau des artistes. Leurs œuvres sont présentées jusqu'au 1er mars 2018.

A voir

Découvrez l'exposition temporaire Gigi et Marcel Burg jusqu'au 4 mars 2018

et retrouvez les oeuvres réalisées lors des ateliers jusqu'au 1er mars 2018.

Pour en savoir plus

Les autres articles

Vidéos

Une pomme de pain, un champignon, une fleur... Une à une, les œuvres en verre se dévoilent, fraichement sorties de leur cocon de plâtre.

Je ne pensais pas que j’étais aussi manuel que ça !

S’exclame Jean-Jacques tout en veillant à nettoyer minutieusement le fruit de son travail.

Guislaine non plus n’en revient pas :

Ici, j’ai appris à faire beaucoup de choses. Le musée, c‘est un lieu magnifique, je m’y sens à l’aise

confie-t-elle tout sourire.

 

Tous deux font partie d’un groupe de l’association Mots et Merveilles encadré par Carole Delattre, formatrice et Michèle De Courtray, bénévole.

Ils bénéficient d’une action de médiation culturelle et artistique menée par le MusVerre grâce au soutien de la fondation Caisse d’Épargne "Agir et Réussir Ensemble", dans le cadre de l’opération "Collection de paysage", en lien avec l’exposition temporaire "Une passion partagée, la collection Gigi et Marcel Burg".

Cette action a été mise en place pour différents publics du territoire, qui sont éloignés de la culture : personnes âgées dépendantes résidant en Ehpad, enfants en situation de handicap, personnes en insertion sociale et professionnelle, ou en situation d’illettrisme. Elle consiste à favoriser l’émergence de leur histoire personnelle en faisant appel à leurs émotions, leur ressenti. 

Et cela fonctionne.

J’ai vu certaines personnes évoluer au fil des ateliers, comme Guislaine qui a pris confiance en elle

souligne Carole Delattre.

 

Être acteur de la vie culturelle et artistique du musée

Certains participent pour la 2ème année à ces ateliers.

Ils ont gagné en autonomie. Ici, ils sont bien guidés et accompagnés dans le respect de leur individualité, tout en travaillant en groupe

témoigne Michèle De Courtray qui recueille leurs mots après chaque séance.

 

En participant à ce projet, chacun a aussi pu désacraliser ce lieu et prendre conscience du travail que représente la création des œuvres exposées.

Cette opération de mécénat leur permet d’être acteur de la vie culturelle et artistique du musée

Relève Adrian, médiateur au MusVerre.

Nous touchons des gens qui ne viendraient pas facilement au musée. À travers cette action, ils s’habituent au lieu et au personnel, ils créent des liens avec les médiateurs et ils se laissent aller à leur propre créativitéconfirme Cécile Charniaux, médiatrice culturelle référente.

Une créativité révélée grâce à l’aide de Lucie Roy et Charlotte Betting, deux artistes du collectif verrier Kaleidosco qui animent ces ateliers avec l’aide des médiateurs du musée.

 

Photos : C. Arnould