Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Ces médecins territoriaux qui veillent sur votre santé

Publié le 30 novembre 2017 | Enfance Famille Santé

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Permettre à tous les Nordistes d’accéder à la santé et à la prévention est une priorité pour le Département. Isabelle Guilluy est l’une des médecins territoriaux titulaires. Rencontre.

 

lenord.fr : Quel est votre parcours ?

Dr Guilluy : Je suis médecin généraliste, titulaire d’un DIU (diplôme inter-universitaire) de contraception et d’un DIU de gynécologie obstétrique. Comme beaucoup de médecins, j’ai commencé par faire des remplacements. C’est très prenant et on travaille seul. J’ai également travaillé en hôpital où j’ai pu satisfaire mon goût du travail en équipe. Mais c’est un monde très particulier et j’ai très vite réalisé que je n’étais pas faite pour ça ! J’ai alors bifurqué vers les collectivités territoriales, d’abord dans le Pas-de-Calais puis dans le Nord.

lenord.fr : Quel est le rôle du Département du Nord en matière de santé publique ?

Dr Guilluy : L’objectif du Département est d’offrir à tous les nordistes un même accès à la santé et aux actions de prévention. Des médecins territoriaux titulaires, épaulés par des médecins vacataires, accueillent donc les nordistes sur tout le territoire au sein des Services prévention santé (SPS) et des services de Protection maternelle et infantile (PMI)

lenord.fr : En quoi consiste votre mission de médecin territorial ?

Dr Guilluy : J’ai une double-casquette. Je réalise les consultations relatives aux problématiques de santé sexuelle au sein du CeGIDD de Flandre maritime (Centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic des maladies sexuellement transmissibles), qui est rattaché au SPS de Dunkerque. Et je fais aussi des consultations de PMI (Protection maternelle et infantile). Parmi les 4 médecins titulaires du Département qui travaillent en SPS, je suis la seule à effectuer aussi des consultations de PMI.

 

Au CeGIDD, le patient peut bénéficier d'une consultation
et repartir si besoin avec un traitement médical. (Photo: G. Leplat)

 

lenord.fr : Qu’aimez-vous particulièrement dans votre métier ?

Dr Guilluy : Un médecin territorial ne travaille jamais seul. Au sein du CeGIDD par exemple, je travaille en étroite collaboration avec l’infirmière, les agents d’accueil et l’assistante sociale. Je fais de même en PMI et c’est ce qui me plait car j’aime travailler en équipe. En outre, on prend le temps qu’il faut avec les patients, même si la salle d’attente est pleine. La notion d’écoute est très importante; un médecin territorial ne se limite pas à l'aspect purement médical.

 

Au CeGIDD, Isabelle Guilluy travaille en étroite collaboration avec
les agents d'accueil, les infirmières et l'assistante sociale. (Photo: G. Leplat)

 

lenord.fr : Le CeGIDD est en place depuis un an, pouvez-vous nous en parler plus en détail ?

Dr Guilluy : L’accueil au CeGIDD se fait de manière pluri-professionnel. Toute l’équipe est formée aux problématiques de santé sexuelle. La notion de prévention est très importante et intéressante. En consultation, je dois mener un travail d’enquête afin de bien cibler le type de dépistage dont le patient a besoin. On touche à l’intime, il faut être très ouvert et tolérant car on accueille tout le monde sans aucune discrimination ni jugement. Certaines situations sont lourdes et le fait d’être en équipe permet d’échanger sur ce que les patients nous ont confié quand le besoin s’en fait sentir, toujours dans le respect de la confidentialité bien sûr. Cela aide à prendre du recul.

lenord.fr : Votre métier évolue-t-il ?

Dr Guilluy : Au Département du Nord, on travaille beaucoup sur la manière d’améliorer les consultations et de faire évoluer nos outils de travail. On échange entre collègues et avec la hiérarchie pour une meilleure prise en charge des patients. Et ça aussi, c’est intéressant !