Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Louise Vanhille, gymnaste déterminée

Publié le 10 novembre 2017


A 19 ans, la Dunkerquoise est une figure incontournable de la gymnastique française. Sur-médaillée dans les compétitions "junior", elle est rentrée dans la cour des grands après sa participation aux Jeux Olympiques de Rio.

Du haut de sa jeune carrière de gymnaste, elle aurait décroché plus de six titres de championne de France et un titre de championne d’Europe.

 

De la sueur au quotidien

Avec pas moins de 30 h d’entraînement par semaine à Saint-Etienne, elle travaille sur tous les agrés (poutre, sol, cheval, barres asymétriques) avec une préférence pour les barres asymétriques, discipline dans laquelle elle se distingue particulièrement.

Mon sport se joue dans la tête ! Il faut savoir se dépasser au niveau physique et mental. On n’a pas droit à l’erreur, seule, sur les agrès.

Louise a rejoint le pôle France, "un sacré défi où rien n’est acquis, il faut garder et défendre sa place dans le collectif". Dans ce monde de filles, elle confie que malgré la compétition, il y a une bonne ambiance entre les gymnastes.

 

Un choix, à 10 ans

Ses résultats, elle les doit à un choix. Face à ses performances prometteuses et grâce à son tempérament déterminé, Louise décide de quitter sa famille à dix ans pour se former au haut niveau. Elle quitte Dunkerque, rejoint le pôle d’entraînement de Meaux puis de Saint Etienne. Sept ans plus tard, elle atterrit aux Jeux Olympiques de Rio, en tant que benjamine de la délégation française. Sa plus grande fierté. "J’ai participé à la finale du concours général, avec les 24 meilleures gymnastes mondiales".

Accompagnée financièrement depuis sept ans par le Département, elle a toujours conservé sa licence au club de Dunkerque, ses racines.

louise vanhille à la barre

 

 

Un mental d’acier

Sa principale qualité ?

Ne rien lâcher et tout faire pour y arriver !

Tomber, se relever, répéter les gestes, inlassablement à l’entraînement. Elle performe dans un sport de perfection où le niveau monte de plus en plus, dominé par les américaines.

Après avoir décroché un Bac Economique et social, elle s’est inscrite en Licence de Sciences et techniques des Activités physiques et sportives, de quoi entretenir davantage encore sa condition physique et commencer déjà, à construire sa future reconversion professionnelle.