Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Deux nouveaux collèges font peau neuve

Publié le 12 octobre 2017 | Ambition jeunesse


Entamés cet été, les travaux de réhabilitation du collège Roger-Salengro à Houplines et Jacques-Monod à Pérenchies doivent durer de 17 à 24 mois. Un investissement total de 10 millions d’euros financé par le Département.

Le collège Roger-Salengro d’Houplines date de 1975, tout comme Jacques-Monod à Pérenchies. Tous deux ont besoin d’un toilettage en profondeur, tant ils ne répondent plus aux normes actuelles en matière d’isolation, de confort ou d’accessibilité.

À Houplines, les travaux ont débuté pendant l’été avec la rénovation de plusieurs espaces intérieurs, dont le désamiantage du sol au 2e étage. Mais le plus gros est à venir.

Il s’agit de traiter thermiquement les façades avec un procédé à la fois innovant et esthétique, d’assurer l’étanchéité des toitures et de mettre en place un ascenseur, puisque l’établissement en est dépourvu et ne peut pas accueillir d’élèves à mobilité réduite.   

Par ailleurs, une salle polyvalente sera créée dans l’ancienne demi-pension, la salle des professeurs sera transformée en salles de classes, tandis que le CDI actuel deviendra salle des professeurs, etc. Bref, un beau jeu de chaises musicales, qui vise à rendre le collège presque neuf.

 

 Jean-René Lecerf au milieu des élèves du collège Roger-Salengro, avec Joëlle Cottenye, vice-présidente en charge des Collèges,
accompagnés de Carole Borie et Michel Plouy, Conseillers départementaux d'Armentières.

 

En visite le jeudi 5 octobre, Jean-René Lecerf, président du Département du Nord a commenté l’opération :

Nous poursuivons notre politique d’investissement démarré en 2015 en faveur des réhabilitations de collèges, préférées aux reconstructions,  ce qui permet d'avoir des colléges tout à fait corrects pour un moindre coût.

À noter que près de 2 000 heures d’insertion sont prévues sur la durée du chantier.

Le collège Roger-Salengro, aura terminé sa mue pour le mois de novembre 2018, pour un coût de 4,3 millions d’euros. 

 

Infographie : 63,5 millions d'euros investis en 2017 dans les collèges du Nord

 

Plus de 2 650 heures d’insertion

 

Environ un an plus tard, le collège Jacques-Monod à Pérenchies sera à son tour terminé. Ici, le parking et l’accès des élèves est le même, ce qui pose un vrai problème qui sera résolu avec la création d'accès distincts.

 Le colège Jacques-Monod est en travaux pour deux ans. Photo : Boyeldieu-Dehaene

 

Parallèlement, la façade doit être refaite tout comme l’isolation thermique et la restructuration de salles de classes. Un ascenseur sera également installé et la demi-pension sera agrandie.

C’est un collège béton, ce qui autorise une rénovation en profondeur permettant d’améliorer considérablement l’environnement de travail des élèves

a commenté Jean-René Lecerf.

Les travaux du collège Monod, d’un montant de 5,7 millions d’euros, vont engendrer plus de 2 650 heures d’insertion pour les personnes éloignées de l’emploi. 

  


baseline