Version imprimable - Nouvelle fenêtre

L’écologie, là où on ne l’attend pas

Publié le 11 septembre 2017 | Innovation territoires


Des ruches en lieu et place de bretelles d’autoroute, des jachères bordant des rond-points, des abreuvoirs et nichoirs installés ci et là, voilà le projet cynégétique (lié à la chasse) et écologique développé par le Département et la Fédération des chasseurs du Nord, d’ici 2018.

Les autres articles

Acteurs majeurs de l'environnement et partenaires privilégiés, le Département et la Fédération des chasseurs du Nord entendent agir de concert pour la gestion écologique des "délaissés de voirie" départementaux.

Nous avons une responsabilité morale. Notre souhait : que les terrains aussi bien Espaces Naturels Sensibles que les autres soient utiles pour la faune sauvage et pour les usagers.

précise Patrick Valois, vice-président en charge de la Ruralité, de l’Environnement, du Développement durable, de l’Eau et de l’Assainissement.

Pourtours de rond-point, terrains potentiels de bretelles d’autoroutes ou de contournement de routes départementales… 70 hectares de "délaissés de voirie" répartis sur près de 50 communes, sont souvent laissés en l’état, à la suite ou dans l’attente de travaux aux abords des routes départementales. Ils connaîtront désormais un avenir plus utile à l’environnement…

 

Patrick Valois et Joël Deswarte

 

Ce jeudi 31 août à Chéreng, Patrick Valois et Joël Deswarte, Président de la Fédération des chasseurs du Nord, présentaient leur projet. 

C’est une stratégie gagnant-gagnant. Notre collaboration ne cesse de progresser. 

témoigne Joël Deswarte.  

Cette gestion écologique et technique des "délaissés de voirie" constitue en effet une nouvelle étape dans le partenariat qui lie le Département avec la Fédération des chasseurs, régi par une Convention signée en 2016.

Objectif ? Que la gestion de ces espaces se fasse, sur la base d'un Plan de gestion établi conjointement, par des locaux (associations, particuliers) par le biais de conventions.

Notre réflexion est autant cynégétique qu’environnementale.

souligne Patrick Valois.  

 

L'expérimentation lancée cette année

 

Après un inventaire réalisé cet été sur les 70 hectares de propriétés départementales, la Fédération des chasseurs a établi un ensemble de préconisations de gestion ou d'aménagement.

Une expérimentation sur quelques sites sélectionnés sera menée cette année. Elle permettra d'établir le dispositif général départemental en vue d'une délibération-cadre proposée en septembre 2018.

 


baseline