Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Plénière d’été pour bien préparer la rentrée

Publié le 06 juillet 2017 | Le Nord Institution


Jean-René Lecerf en séance plénière le 3 juillet 2017. Photo D. Lampla

Ce 3 juillet 2017, le Conseil départemental s’est réuni en séance plénière pour débattre de politiques qui se traduiront en actes dès la rentrée de septembre.

 

L’actualité du Département est notamment marquée par la question de l’accueil des Mineurs non accompagnés (MNA). Au nombre de 591 en 2015, ils sont aujourd’hui estimés à 1 300 pour le seul Département du Nord, et pourraient être jusqu’à 2 000 en 2018.

Les Départements ont en charge l’accueil des mineurs non accompagnés et le Nord, même s’il est loin d’être le seul, est un Département particulièrement concerné par cette question,

rappelle Jean-René Lecerf, président du Département du Nord.

Pour faire face à ce flux migratoire, le Département déploie progressivement 350 places d’hébergement pour les 16-18 ans, mesure financée à hauteur de 10 millions d’euros. Mais ce ne sera pas suffisant. C’est pourquoi un dispositif innovant, présenté par Doriane Bécue, vice-présidente en charge de l’Enfance, de la Famille et de la Jeunesse, va être mis en œuvre :

Nous allons faire appel à des familles d’accueil qui recevront un agrément du Département. Ces familles seront bénévoles mais le Département leur accordera une indemnité pour frais d’entretien de 380 euros par mois. 

 

Aménagement des territoires

 

Plusieurs délibérations du Conseil départemental ont concerné l’avenir de nos territoires.

Projet phare en ce domaine, le Canal Seine-Nord-Europe a fait l’objet d’une convention de partenariat relative aux aménagements paysagers du site. Des travaux de compensation écologique seront réalisés avant le début du chantier sur 80 à 100 hectares.

Puis, durant le chantier, 400 autres hectares accueilleront des aménagements écologiques similaires dans les Espaces naturels sensibles du Département.

À noter que l’ensemble des acteurs de ces chantiers s’engageront à respecter une clause d’insertion par l’activité économique.

Dans le domaine du développement de l’attractivité touristique et économique, le Conseil départemental a adopté à l’unanimité la modification du mode de gestion du ValJoly jusqu’à présent assuré par le Syndicat mixte du Parc départemental du ValJoly.

 

Vue du ValJoly

 

Jean-René Lecerf en explique les enjeux :

Il ne s’agit en aucun cas d’une privatisation mais d’une délégation de service public. En 2016, une étude a préconisé la création d’une offre complémentaire d’hébergement. Deux projets ont été retenus à cet effet : la modernisation du camping et la création d’un hôtel moyenne gamme. La délégation de service public nous permettra d’avancer sur ces dossiers. 

Autre unanimité, l’acquisition par le Département de l’abbaye de Vaucelles, dans le Cambrésis, pour un montant de près de 2 millions d’euros.

La famille Lagoutte, propriétaire depuis les années 70, a souhaité trouver un repreneur, de préférence une grande collectivité territoriale ; si nous n’achetons pas Vaucelles, l’abbaye fermera !

explique Jean-René Lecerf.

 

Les voutes de Vaucelles

 

Cette acquisition s’inscrit dans le cadre des politiques départementales de défense et de promotion de notre patrimoine, à l’instar de la Maison natale Charles de Gaulle ou de la Villa Yourcenar. En lien avec la DRAC et la Région, nous allons pouvoir monter des projets culturels dès 2018 qui contribueront au développement touristique et à l’attractivité de ce territoire. 

Et de préciser que les activités commerciales de l’abbaye lui permettant d’équilibrer les comptes (salons, mariages, réceptions…), continueront.

 

Succès pour l’aide aux villages et bourgs

 

En février dernier, le Département a lancé un appel à projets dans le cadre de sa politique d’aide à l’aménagement des villages et bourgs. Le succès est au rendez-vous. 181 communes sont soutenues en 2017.

C’est pourquoi l’enveloppe destinée à accompagner cette politique passe cette année à 15,8 millions d’euros. 


baseline