Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Arkéos : le musée-parc archéologique prend vie

Publié le 30 juin 2017 | Emotion culture


Pose de la dernière planche du Portus, Arkéos, Douai, le Président Jean-René Lecerf et le président de la CAD et premier vice-président du Conseil départemental, Christian Poiret ont posé les chevilles en bois le 29 juin 2017. Photo : Ph Houzé

Le musée-parc archéologique de la Communauté d’agglomération du Douaisis (CAD) se dote d’un parc de reconstitution médiévale. La pose de la dernière planche du Portus a été faite en présence notamment de Jean-René Lecerf, président du Département qui soutient financièrement cette opération et de Christian Poiret, président de la CAD et premier vice-président du Conseil départemental.

Les élus n’ont pas hésité à faire preuve de force et de tempérance en donnant les coups de maillet sur les chevilles en bois destinées à assembler la dernière planche du Portus.

Après l’inauguration du musée archéologique il y a trois ans, une nouvelle étape a été franchie avec le début des travaux d’un chantier de grande ampleur : l’aménagement du parc de reconstitution médiévale qui a débuté au printemps par la construction du Portus.

Ce vaste chantier se fera en plusieurs étapes :

  1. la construction du Portus en bois, sur la base de celui découvert dans les fouilles sur le site de la Fonderie à Douai
  2. une motte féodale (château en bois et terre) dont les travaux devraient débuter en 2018 par le donjon
  3. une abbaye sur le modèle de celle de Wandignies-Hamage.

 

arkeos-portus-29-06-17-PHLa construction du Portus en chêne est la première étape du projet de parc archéologique à Arkéos. Photos : Ph Houzé

 

Ce projet d’envergure coûte 3,5 millions d’euros, dont 360 000 euros ont été accordés par l’État dans le cadre du fonds d’investissement local et 1 M€ a été versé par le Département au titre de la nouvelle politique départementale de soutien aux projets d'investissement des territoires.

 

Un développement ambitieux et stratégique

 

Ce qui explique la présence de Jean René Lecerf :

Le Département attache une grande importance au patrimoine et à sa préservation, comme il le fait au Forum antique de Bavay et avec l’Abbaye de Vaucelles. Le développement d’Arkéos est ambitieux et stratégique et il permet de proposer aux habitants du territoire des équipements et des services de qualité.

Le sous-préfet, Jacques Destouches a souligné pour sa part cette

démarche rare qui consiste à valoriser le produit des fouilles avec un accompagnement dynamique

et qui va

dans le sens de la signature du "renouveau du bassin minier" qui permet de marquer la solidarité culturelle du territoire avec les équipements voisins du Louvre-Lens et du centre historique minier de Lewarde.

C’est d’ailleurs dans le respect de cette dynamique que la CAD entend développer de nouvelles idées :

À terme, nous souhaitons faire évoluer ce parc en y associant des compagnons du devoir pour que les visiteurs se rendent compte du travail accompli,

a expliqué Christian Poiret, le président de la CAD et premier vice-président du Département qui espère jumeler les animations proposées par Arkéos avec celles de Légendoria, lieu de création artistique sur le thème des contes et légendes dans le Douaisis.

 


baseline