Version imprimable - Nouvelle fenêtre

RSA : le parti du retour à l’emploi sans filtre

Publié le 07 juillet 2017


Un salon des services à la personne pour favoriser le retour à l’emploi des allocataires du RSA en favorisant les circuits courts a eu lieu à la salle des fêtes d’Anzin les 6 et 7 avril 2017.

Les partenaires

  • Le Département du Nord
  • Valenciennes métropole
  • La Porte du Hainaut
  • Pôle emploi
  • Le Greta
  • La Mission locale du Valenciennois
  • O2
  • L’ASEC

Les autres articles

D’un côté, des allocataires du RSA qui ont répondu présent à une invitation. De l’autre, des employeurs potentiels dans le domaine des services à la personne, des organismes de formation, des collectivités locales… tous réunis en un même lieu.

Des salons pour l’emploi, il en existe beaucoup, mais un dédié aux allocataires du RSA, c’est une première,

souligne Sabrina Halitim, directrice de zone chez O2 qui cherche à recruter une quarantaine de personnes sur le Valenciennois en prévision de la rentrée scolaire.

 

Apprendre à mettre en avant les atouts

de sa candidature

 

Les services à la personne est un secteur en tension, avec une forte demande. Ici, tout le monde a des postes à proposer.

Mais il n’est pas toujours facile de se présenter devant un éventuel employeur quand on n’a pas ou plus les codes. Alors un travail a été mené en amont pour apprendre à ce public éloigné de l’emploi à se présenter, et à mettre en avant les atouts de sa candidature. C’est le rôle de l’ASEC qui propose des formations de remise à l’emploi :

Santé, logement… Nous essayons d’assurer une orientation qui permette de lever les freins. Nous allons travailler prochainement sur la constitution d’un pack formation/permis/emploi pour faciliter la mobilité,

précise Aymeric Fourez, responsable de structure de l’ASEC de l’Ostrevant.

 Les allocataires ont été ciblés en fonction de leur projet qui est de travailler dans le domaine des services à la personne

explique Baya Saïdi, chargée de mission de la Plateforme territoriale de l’emploi et de l’insertion professionnelle du Valenciennois. 

 

Forum emploi services à la personne à Anzin les 6 et 7 avril 2017Les organismes de formation se sont mobilisés pour favoriser la retour à l'emploi en proposant des formations adaptées aux besoins des métiers des services à la personne. Photos : Ph Houzé

 

Une fois le salon terminé, un suivi sera assuré par les différents partenaires :

Ils seront rappelés pour voir quelles suites ont été données à leur présence ici. Si cela n’a pas fonctionné pour eux, nous les reverrons pour leur proposer autre chose,

note Isabelle Arnould, coordinatrice du PLIE service emploi de la porte du Hainaut.

À l’issue du salon, deux personnes avaient déjà signé un CDD de 15 jours.

 

Ils ont dit…

 

Houda, de Denain : "Je cherche du travail depuis décembre 2016. J’ai suivi une formation à l’ASEC et ma conseillère Pôle emploi m’a proposé de venir à ce salon. J’étais vendeuse mais ici, on m’a conseillé de suivre une formation d’aide à domicile parce qu’il y a du travail dans ce secteur. Alors je vais le faire. Je suis contente parce que j’ai pu voir directement les employeurs et leur donner mon CV."

Aymeric Fourez, ASEC : "Une partie de nos actions est financée par le Département. Nous formons les personnes sur des modules courts, très professionnalisants et nous les positionnons directement auprès des employeurs. Nous accompagnons 85 bénéficiaires du RSA/an sur le Valenciennois."

Sabrina Halitim, O2 : " Le grand problème, c’est celui de la mobilité. À force d’être éloignées de l’emploi, les personnes n’ont plus l’habitude de se déplacer et s’éloignent encore davantage de l’emploi. Nous avons un rôle à jouer dans ce domaine dès lors que l’envie de retravailler est présente, notamment en proposant des formations."

Isabelle Arnould , PLIE : "Ici, nous sommes sur une action qui émane de la plateforme départementale de l'emploi et du GOME (Groupe opérationnel de mise à l’emploi). Cela fonctionne très bien avec les allocataires du RSA qui ont été préparés et qui viennent pour trouver des formations ou un emploi. Cet accompagnement mené depuis septembre paye."