Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Budget 2017: une maîtrise contenue des dépenses afin de baisser les impôts en 2018

Publié le 22 décembre 2016 | Le Nord Institution


Christian Poiret, vice-président en charge des Finances, et Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental du Nord, lors du vote du budget en avril 2016. Photo : D. Lampla

Le Conseil départemental a débattu le 12 décembre 2016 des grandes orientations budgétaires pour l’an prochain. Objectif : poursuivre la maîtrise des dépenses afin d’assurer en 2018 une baisse d’impôts, et ce dans un contexte difficile.

Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental, s’y était engagé en avril 2016 au moment de voter une hausse de l’imposition sur le foncier bâti : dès 2018, la part départementale des impôts locaux baissera, c'est-à-dire, quand les efforts d'économies actés par le nouvel exécutif et quand les nouvelles politiques, en particulier celles concernant le RSA, porteront leurs fruits et 

Pour y parvenir, l’exécutif départemental a présenté, lors du débat sur le Rapport d’orientations budgétaires, les trajectoires financières mises en places dans un contexte national toujours aussi difficile pour les Départements.

Situation confirmée par Jean-René Lecerf :

Les Départements sont les grands oubliés du Projet de loi de finances 2017 et le Département du Nord devra construire son budget avec une cinquantaine de millions d’euros en moins par rapport à 2016.  

"On a pris des engagements, on va les tenir !"

 

Pour Christian Poiret, 1er vice-président en charge des Finances,

L’objectif est d’optimiser, maîtriser et redéployer les dépenses de fonctionnement. À cet égard, 100 millions d’économies ont déjà été réalisés cette année, pour sacraliser l’investissement, afin de continuer à entretenir notre patrimoine, routes, collèges, etc. de façon constante, et à accompagner les territoires. Avec la loi NOTRe et le transfert d’une partie de la voirie à la MEL, le montant des investissements sera, à périmètre constant, identique à celui de 2016. 

 

tableau ROB

Pour ce faire, le Département entend contenir strictement la masse salariale.

Christian Poiret explique :


Cette année, 2 M€ ont été économisés via le non-remplacement de départs en retraite ou l’externalisation d’une partie des personnes en contrat à durée déterminée. L’effort sera adapté en fonction des services et des territoires. Cette trajectoire de maîtrise des dépenses se poursuivra dans les années à venir. Nous n’avons pas d’autres choix si nous voulons maintenir un haut niveau de service public. On a pris des engagements, on va les tenir.

 

"Des politiques qui portent leurs fruits"

 

Pour Jean-René Lecerf, 

Le nouvel exécutif a engagé depuis 2015 des mesures d’économies, 150 millions, mais a aussi impulsé de nouvelles politiques. Le respect des droits et devoirs des allocataires du RSA, la lutte contre la fraude et la politique d’insertion professionnelle pour le retour à l'emploi des allocataires du RSA conduite par Olivier Henno, vice-président en charge de l’insertion, commencent à porter leurs fruits en cette fin d’année 2016 et le Département voit pour la première fois une diminution du nombre d’allocataires. De plus, en 2016, nous aurons financé 12 mois sur 12 de RSA, alors que l'ancienne majorité ne prévoyait au budget que 11 mois de RSA. Pour 2017, notre ambition est de le financer également 12 mois sur 12 et donc de gagner en partie notre bataille de retour à l’emploi. 
 

Focus RSA

 

Chrisitian Poiret conclut : 

La collectivité doit s'approprier la culture de la recette. Chaque recette que le Département fait entrer, c'est une économie en moins à trouver. À périmètre constant, c'est même une hausse de 18 M€ des coûts de fonctionnement qui est rendue possible grâce à la maîtrise et au redéploiement des dépenses. Cette trajectoire de maîtrise des dépenses se poursuivra dans les années à venir.

 

À noter que le vote du budget 2017 est programmé les 6 et 7 février 2017.

Séance plénière - 12 décembre 2016  Une maîtrise des dépenses pour :  - baisser la fiscalité dès 2018  - moderniser les routes, les collèges - investir pour l'avenir des Nordistes - assurer la solidarité humaine et territoriale

 

 


baseline