Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Le collège du Quesnoy inauguré

Publié le 07 décembre 2016 | Ambition jeunesse


Investi par les élèves à la rentrée de septembre, le nouveau collège Eugène-Thomas a été officiellement inauguré le 2 décembre 2016. L'occasion pour les jeunes de présenter tous leurs talents…

Un SMS est arrivé / Le collège est prêt / On va pouvoir travailler / En toute sérénité 

Inauguration collège Eugène Thomas chorale

La chorale accueille les visiteurs dans le gymnase. (Ph. C. Arnould)

À pleine voix, devant leurs parents, leurs professeurs, les élus, les personnalités officielles et l'architecte qui a conçu le nouvel établissement, les membres de la chorale entonnent le refrain de la chanson qu'ils ont écrite pour l'occasion :

Merci pour ce beau collège / Eugène Thoma-a-a-a-a-as

En musique, ils se font les porte-parole des 840 élèves de l'établissement, fiers de présenter à Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental et à Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, les locaux flambant neufs où ils évoluent depuis trois mois. 

 

Inauguration collège Eugène Thomas visite
Lors de la visite d'une salle de sciences. (Ph. C. Arnould)

Après avoir salué les équipes de hockey, de volley-ball, de golf et d'acrogym qui comptent plusieurs sportifs de haut niveau, les visiteurs ont dévoilé la plaque puis entrepris la découverte des différentes salles : CDI, salles de sciences, classe pupitre et cuisine de la Segpa, avant de se rassembler dans le gymnase.

La chorale a ensuite cédé la place à l'orchestre du collège, lui-même suivi par les discours officiels. 

La visite vous a montré une partie des nombreuses potentialités de ce nouveau collège qui nous permet d'assurer toutes nos missions

a souligné Daniel Hansjacob, proviseur de la cité scolaire Eugène-Thomas qui englobe également le lycée, dont la rénovation va être réalisée par la Région dans les prochaines années.

 

Un collège tout de jaune vêtu

 

C'est un grand jour pour la cité des chênes, pour les habitants du Quesnoy. Le nouveau collège est beau, il est moderne, il est gai, paré de la couleur du soleil qui lui donne à la fois du peps et de l'élégance !

s'est réjouie le maire de la ville, Marie-Sophie Lesne, avant d'évoquer la mémoire d'un de ses prédécesseurs, Eugène Thomas, qui, avant d'être le premier magistrat du Quesnoy de 1951 à sa mort en 1969, se distingua par ses actes de résistance durant la guerre.

 

Inauguration collège Eugène Thomas discours

De gauche à droite : Delphine Bataille, sénatrice : Bernard Baudoux, conseiller départemental ; Christian Bataille, député ; Marie-Sophie Lesne, conseillère régionale et maire ; Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental ; Daniel Hansjacob, proviseur ; Joëlle Cottenye, vice-présidente du Conseil départemental à l'Éducation ; Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports ; Guy Charlot, directeur académique des services de l'Éducation nationale. (Ph. C. Arnould)

 

En prenant la parole à son tour, le président Jean-René Lecerf s'est souvenu avoir eu la chance, étant enfant, de rencontrer Eugène Thomas quand il venait voir son grand-père au Quesnoy.

Il a aussi évoqué un souvenir beaucoup plus proche : sa visite du collège le jour de la rentrée, avant de revenir sur la complexité de cette opération, du fait qu'elle concerne également un lycée. Il a rappelé que d'autres travaux étaient d'ores et déjà en cours pour la construction d'une nouvelle demi-pension. 

La plus belle de nos ambitions est la réussite de tous les élèves qui passeront par cet établissement

a-t-il conclu, avant de laisser le micro à son prédécesseur au Département et actuel ministre, Patrick Kanner, qui a rappelé que

l'école incarne un idéal, celui que chacun a sa place dans la République.

D'un coût total de 35,2 millions d'euros dont 27 millions pris en charge par le Département, la rénovation de la cité scolaire Eugène Thomas s'inscrit dans le respect des normes de haute qualité environnementale. En 2016, le Département aura investi près de 60 M€ dans les collèges. 

 

En haut de page : La coupure du ruban par Joëlle Cottenye, Jean-René Lecerf, Patrick Kanner et Marie-Sophie Lesne. (Ph. C. Arnould)


baseline