Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Au collège Deconinck, on peut (enfin) passer à table

Publié le 10 novembre 2016 | Ambition jeunesse


La demi-pension du collège Deconinck est ouverte. Photo Cédric Arnoult

Le Département a réalisé en un temps record une demi-pension au collège Jean-Deconinck, inaugurée le 8 novembre 2016, améliorant ainsi le confort des élèves lors de la pause méridienne.

Depuis le 3 novembre dernier, les demi-pensionnaires des collèges publics de Saint-Pol-sur-Mer peuvent déjeuner... à Saint-Pol-sur-Mer. Une petite révolution dans la vie des collèges Jean-Deconinck et Robespierre qui étaient jusqu’alors dépourvus de restaurant scolaire.

Les élèves perdaient une quarantaine de minutes pour aller déjeuner au collège Lucie-Aubrac à Dunkerque. La demi-pension dite "de maintien en température", construite au collège Deconinck, a une capacité d’accueil de 340 personnes, suffisante pour recevoir aussi les élèves de Robespierre.

Les repas restent produits au collège Lucie-Aubrac mais sont désormais acheminés jusqu’à Saint-Pol-sur-Mer où ils sont maintenus à température. 

Enfin ! C’est la concrétisation d’un projet qui remonte à une quinzaine d’années, et les événements se sont accélérés depuis septembre 2015.

s’est réjouit Vincent Flahaut, principal du collège Jean-Deconinck.

Les élèves bénéficient d’un vrai temps de pause et peuvent profiter pleinement des activités proposées sur le temps du midi.

 

inauguration de la demi-pension du collège Jean-Deconinck

Jean-René Lecerf a rencontré les premiers hôtes de la demi-pension, en compagnie,
notamment 
de Joëlle Cottenye, vice-présidente en charge des Collèges. Photo : Cédric Arnoult. 

 

1,3 M€ investi

 

Démarré le 18 juillet 2016, le chantier a été entièrement mené, en un temps record, par le Département qui a investi près de 1,3 M€ dans l’opération. Un challenge pour l’Unité territoriale de Dunkerque qui était en maîtrise totale de l’ouvrage, et pour le collège Jean-Deconinck qui a notamment formé le personnel de restauration et créé un service comptable dans des délais restreints.

Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental, précise :

J’ai souhaité que la construction de cette demi-pension soit prioritaire, compte-tenu des désagréments que connaissaient les élèves et les enseignants. Le Département a ainsi démontré sa capacité à répondre aux besoins urgents des collèges.

Il ne reste plus qu’à passer à table !


baseline