Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Collège Albert-Samain : c'est parti pour les travaux !

Publié le 26 septembre 2016 | Ambition jeunesse


Max-André Pick, vice-président chargé du Logement, de l'Habitat et des Politiques urbaines, Luc Johann, recteur de l'Académie de Lille, Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental et Joëlle Cottenye, vice-présidente en charge de l'Éducation et des Collèges ont posé la première pierre du collège Albert-Samain. Photo : D. Lampla

Geste hautement symbolique, la première pierre du nouveau collège Albert-Samain, à Roubaix, a été posée le 23 septembre 2016 par Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental. Une première pierre qui en appelle d'autres...

Le Département s'est engagé à reconstruire cinq collèges d'ici à 2020. Le collège Albert-Samain sera le premier.

Édifié au cœur d'un quartier classé REP +, c'est-à-dire cumulant de nombreuses difficultés socio-économiques, ce collège pourra accueillir 630 élèves dont une SEGPA de 80 collégiens. Il sera doté d'une demi-pension capable de servir 330 repas, d'une salle multifonctions et d'un plateau sportif.

L'originalité du projet confié au cabinet d'architecture Goulard-Brabant-Loiez est de tenir compte de la présence sur site d'une ancienne brasserie avec cour carrée pavée, qui sera en partie restaurée, et d'un hêtre pourpre remarquable datant de 1840, lequel trônera au centre du nouvel établissement.

 

Vue 3D du collège Albert-Samain. Le collège sera doté d'une salle d'activités multifonctionnelles et d'un plateau sportif. 

 

Un investissement de 20,3 M€


Construit selon la démarche de Haute qualité environnementale, le collège devrait ouvrir ses portes pour la rentrée 2018-2019.

Pour Jean-René Lecerf,

cette première pierre concrétise l'envie du Département d'investir dans les collèges dès que ses finances le lui permettent, ce qui est aujourd'hui le cas. Le projet de reconstruction d'Albert-Samain va également participer à la rénovation urbaine du quartier d'Oran-Cartigny. C'est pourquoi il bénéficie d'une subvention de 3,6 millions d'euros, au titre du plan des collèges dégradés, sur un investissement global de 20,3 millions.

Après Albert-Samain, suivront les reconstructions des collèges Albert-Schumann à Halluin, Léon-Blum à Wavrin, Jules-Ferry à Anzin et Paul-Duez à Cambrai.

 

Photo du haut (de gauche à droite) : Max-André Pick, vice-président chargé du Logement, de l'Habitat et des Politiques urbaines, Luc Johann, recteur de l'Académie de Lille, Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental et Joëlle Cottenye, vice-présidente en charge de l'Éducation et des Collèges ont posé la première pierre du collège Albert-Samain. 

 


baseline