Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Aider les collégiens à savoir nager

Publié le 27 septembre 2016 | Ambition jeunesse


En vue de favoriser l'apprentissage de la natation aux collégiens éloignés des piscines, particulièrement en milieu rural, le Département met en place un nouveau dispositif.

 

On estime à plus de 20 000 le nombre d'élèves de 6e du département du Nord ne sachant pas nager. De plus, le Département du Nord est relativement peu équipé en piscines (en moyenne 1 pour 20 000 habitants contre 1 pour 10 000 sur le territoire national).

La politique départementale en place permettait à tout collège de solliciter le Département pour une prise en charge du transport des élèves vers une piscine. Seule une trentaine le faisait chaque année.

Pour Patrick Valois, vice-président du Conseil départemental en charge de la ruralité,

Le Conseil départemental veut désormais cibler les collèges qui sont véritablement en attente d'une aide au transport des élèves vers un équipement nautique. Il s'agit de la première étape d'une politique mobilité qui sera un élément central de la délégation ruralité.

En pratique, le Département s'engage à prendre en charge une partie du transport des collégiens vers la piscine quand celle-ci est située à plus de 5 km de leur établissement scolaire, dans la limite de 15 séances de natation.

 

collégien natation Marx Dormoy - C. Arnould

On estime que 15 séances de 45 mn sont nécessaires pour apprendre les rudiments
de la natation. 
Photo: C. Arnould

 

Une politique transversale et évolutive

Le nouveau dispositif voté en séance plénière le 27 septembre 2016 illustre bien la transversalité entre les politiques départementales, en l'occurence la ruralité et l'éducation.

Patrick Valois poursuit :

Pour le moment, 73 collèges sont concernés par ce nouveau dispositif, dont 51 sont des établissements ruraux (c'est à dire que plus de la moitié de leurs élèves sont issus de communes rurales). Mais ce périmètre est amené à être évolutif si des équipements nautiques ferment temporairement ou définitivement, et si de nouvelles piscines sont créées.

À noter qu'en année pleine, le Département a consacré 112 000€ au dispositif.

 

Photo d'ouverture (C. Arnould) : Manon, élève de 6e, en séance de natation.


baseline