Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Le Bel Arbre termine sa réhabilitation

Publié le 31 août 2016 | Engagement solidarité


Vue extérieure d'un des pavillons. (Photo E.Watteau)

Le foyer de vie "Le Bel Arbre" à Bondues, où s'est rendue la vice-présidente Geneviève Mannarino, accueille 54 résidents en situation de handicap. Sa restructuration est en cours depuis 2012.

Le Bel Arbre est un foyer de vie pour adultes en situation de handicap intellectuel. Créé en 1987, il est géré par l'EPDSAE (Établissement public départemental pour soutenir, accompagner, éduquer), un organisme associé au Conseil départemental. Celui-ci a décidé de le réhabiliter afin de le rendre plus agréable et de s'adapter au vieillissement de sa population.

 

Visite du foyer Le Bel Arbre à Bondues

Geneviève Mannarino (au centre) et Maxime Cabaye (à droite) dans la salle de vie d'un des pavillons, en compagnie de Nathalie Patte-Quintecier, directrice du foyer, et de Jean-Marc Briatte (à gauche), directeur général par intérim de l'EPDSAE.

 

Geneviève Mannarino, vice-présidente du Conseil départemental chargée de l'Autonomie, et Maxime Cabaye, conseiller départemental et président du Conseil d'administration de l'EPDSAE, ont visité ce foyer le 29 août 2016.

 

 

Confort et accessibilité

 

Entamée en 2012, la restructuration de l'établissement a d'abord porté sur les lieux de vie. Aujourd'hui le foyer comprend quatre maisons autonomes de 13 ou 14 chambres, toutes dotées d'une salle de bain.

Chaque maison comporte deux chambres pour les personnes à mobilité réduite ainsi qu'une chambre à deux lits pour les couples.

Trois de ces pavillons existaient déjà et ont été réhabilités et agrandis, le quatrième est entièrement neuf. Chacun porte le nom d'une grande ville : Paris, Amsterdam, Sydney, New York.

L'idée est que, tout en améliorant le confort des résidents, on retrouve la chaleur humaine qu'il y avait dans les anciens locaux

souligne Nathalie Patte-Quintecier, directrice de cet établissement et d'un foyer du même type à Bauvin.

 

 

Des solutions innovantes

 

Chaque résident a un projet personnalisé d'autonomie qui nous guide dans les évolutions du foyer. Nous devons être capables d'offrir aux personnes et à leurs familles toute une palette de services afin de s'adapter à leur besoin, par exemple en proposant des accueils à la demi-journée, à la journée ou à la semaine afin d'offrir un répit aux aidants

explique-t-elle.

 

Chambre du Foyer le Bel Arbre à Bondues

Pascal, un des résidents du foyer, fait visiter sa chambre aux deux élus.

 

Geneviève Mannarino a salué ce type d'initiatives qui va dans le sens de la politique du Département du Nord en matière d'autonomie :

Je suis consciente qu'il y a des limites à l'autonomie, mais on peut faire mieux qu'on ne fait actuellement en trouvant des solutions différentes. C'est une vraie question sociétale. 

Si aucun résident n'est en mesure de travailler, ceux qui le peuvent sortent comme ils le veulent du foyer, très ouvert sur la ville de Bondues. D'ailleurs, le quartier se densifie avec un béguinage qui se termine juste à côté et la construction prochaine d'un lotissement mitoyen au parc de l'établissement.

Quant aux travaux du foyer, ils devraient être achevés à l'été 2017. Il reste à terminer le bâtiment qui regoupe l'administration, la logistique et les ateliers.

 

 

 

Photos : Emmanuel Watteau

 


baseline