Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Nieppe-Armentières : une liaison réussie

Publié le 09 mai 2016 | Liberté mobilité


Une nouvelle voie d'environ 1,2 km et un pont sur la Lys relient désormais la sortie d'autoroute de Nieppe à la ville d'Armentières. Inaugurée le 4 mai 2016 après deux ans de travaux, cette belle réalisation va soulager les riverains et fluidifier le trafic.

Encore récemment, 16 000 véhicules en moyenne empruntaient quotidiennement la RD 933, tandis que la RD 945 supportait un trafic journalier de 18 000 véhicules, dont environ 6 % de poids-lourds. Beaucoup d'entre eux ne faisaient qu'y transiter entre la sortie "Nieppe" de l'autoroute A25 et le centre-ville d'Armentières.

La mise en service d'une nouvelle voie, construite à la place de champs et d'une ancienne station d'épuration, permettra de réduire de près de 40 % le trafic sur ces deux artères. Le bénéfice est double : la qualité de vie des riverains en sera améliorée tout en favorisant la desserte d'Armentières.

Liaison Nieppe-Armentières (arche)

D'une longueur totale de 1 225 m depuis le giratoire sur la RD 945n à Nieppe jusqu'au boulevard Faidherbe à Armentières, la nouvelle route enjambe la Lys grâce à un pont de type "bow string".

 

Une inauguration sous le soleil

 

La nouvelle liaison a été inaugurée le mercredi 4 mai 2016 par le président du Conseil départemental Jean-René Lecerf, entouré du vice-président chargé des infrastructures et des transports Arnaud Decagny, ainsi que des conseillers départementaux Michel Plouy (canton d'Armentières) et Jean-Marc Gosset (canton de Bailleul).

Inauguration liaison Nieppe-Armentières

De gauche à droite : Arnaud Decagny, Michel Plouy, Jean-Marc Gosset,
Jean-René Lecerf, Michel Vandevoorde, Bernard Haesebroeck et Roger Lemaire.

 

Les maires des deux communes, Bernard Haesebroeck pour Armentières, et Roger Lemaire pour Nieppe, se sont l'un et l'autre réjouis de cette réalisation.

C'est tout l'Armentièrois qui peut être satisfait de cette inauguration

a déclaré Bernard Haesebroeck, tandis que Roger Lemaire rappelait que

pour toute agglomération traversée par un cours d'eau, les ponts sont d'une importance vitale.

 

Un trait d'union bénéfique

 

Jean-René Lecerf a quant à lui souligné l'amélioration de la desserte de l'hôpital, des zones d'activité et du pôle gare d'Armentières, ainsi que du collège Jeanne-de-Constantinople à Nieppe. Il a également évoqué un autre aspect important du projet qui vient d'être réalisé :

Avec ce trait d'union bénéfique entre Nieppe et Armentières, nous montrons que la route peut être un élément structurant du territoire tout en ayant un faible impact écologique.

En effet, les enjeux environnementaux ont été pris en compte, avec la création d'une dizaine d'hectares de zones humides protégées, classées espaces naturels sensibles, qui permettront notamment de compenser l'impact de la route lors des crues de la Lys. Le projet a d'ailleurs d'ores et déjà obtenu la certification route durable pour sa phase de conception.

Par ailleurs, dans le cadre de la clause d'insertion, 6 770 heures de travail sur le chantier ont été réalisées par des personnes éloignées de l'emploi et inscrites dans un parcours d'insertion.

D'un coût de 16,2 millions d'euros, cette nouvelle liaison est un investissement important pour le Département. Malgré les difficultés financières auquel celui-ci est confronté, il continue à entretenir son réseau de plus de 5300 km de routes départementales. Le président Jean-René Lecerf a souligné que, dans le budget 2016, plus de 75 M€ étaient consacrés aux travaux de voirie. 


baseline