Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Un observatoire cousu main dans les marais d’Arleux

Publié le 29 avril 2016 | Innovation territoires


Epaulés par les gardes départementaux, cinq jeunes de IME d'Émerchicourt construisent un observatoire à oiseaux sur le site des marais d'Arleux. Photo Thierry Tancrez

[VIDEO] Épaulés par les gardes départementaux du Douaisis, cinq jeunes de l’Institut médico-éducatif d’Émerchicourt ont construit un nouvel observatoire à oiseaux.

Sternes, hirondelles, faucons crécerelles, et même un martin-pêcheur, strient le ciel en ce 27 avril à Hamel, dans ce que l’on nomme les marais d’Arleux, un Espace naturel sensible (ENS) géré par le Département.

 

x240-s31

Voir la vidéo

 

Au bord de l’étendue d’eau, une petite équipe s’affaire. Scies, visseuses, marteaux, plusieurs gardes départementaux érigent planche par planche, une palissade en pratiquant ça et là des ouvertures à hauteur d'homme, et d'enfant.

À l’instar de Gaëtan, 15 ans, auto-proclamé spécialiste du marteau, cinq jeunes de l'IME "La Vicoignette" à Émerchicourt fixent les planches sur des poteaux verticaux.

Il s’agit de remplacer un vieil observatoire via une action éducative qui entre dans le programme départemental Nature et Handicap. Sur une année, les jeunes adolescents de l’IME participent à dix animations dans les ENS du Douaisis, à la découverte de la faune, de la flore et des milieux humides

expose Thierry Tancrez, chargé de mission ENS du Département.

 

Observatoire ENS Hamel. Thierry Tancrez

 Vue imprenable sur la faune des marais au travers de l'observatoire de Hamel.
Photo : Thierry Tancrez

 

Recyclage et savoir-faire

 

Autre intérêt de ce chantier d’un jour, les planches utilisées proviennent de chênes du bois de l’Aumône à Faumont, un autre ENS. Thierry Tancrez explique :

Une à deux fois par an, les gardes départementaux du Douaisis font venir une impressionnante scierie mobile, qui débite les troncs d’arbres sur place. Les planches sont ensuite stockées pour séchage, puis réutilisées dans le cadre de chantiers d’entretien. Cela permet non seulement de recycler le bois quasiment sur site, mais aussi de faire réaliser ces aménagements par les agents départementaux, ce qui valorise et enrichit leur savoir-faire.


À noter que les Espaces naturels sensibles du Département se visitent tout au long de l'année. Vous pouvez consulter le programme des animations sur le guide des Rendez-vous nature. 

 


baseline